L’arme absolue.

On a trouvé l’arme absolue.

Et on l’a lâchée sur le monde.

Ce n’est pas un virus

Ce n’est pas un vaccin.

Ce n’est pas le communisme.

Ce n’est pas le gouvernement mondial.

C’est le ridicule.

On dit depuis toujours qu’il ne tue pas. Maintenant, si.

Comment en a-t-on fait l’arme ultime? C’est très simple : le ridicule ne tue pas les êtres humains. Alors il fallait changer les êtres humains. C’est chose faite.

Ils sont devenus des caricatures.

Si vous ne me croyez pas, regardez autour de vous. Et tant qu’on y est, regardez dans un miroir. Des caricatures.

Qui tolérent comme chefs des gens qui les exterminent.

Qui demandent la liberté à ceux qui les emprisonnent.

Qui admettent qu’on les protège en les empêchant de respirer.

Qui s’attendent à être guéris par des gens qui les rendront malades pour toujours.

Qui espèrent être rassurés par un outil de manipulation psychologique par le stress et l’angoisse.

Qui sont rivés en permanence à un outil de communication et ne parlent plus à la personne en face d’eux.

Qui existent tellement peu qu’ils seront bientôt identifiés par ce même outil.

Et ainsi de suite.

Vous êtes devenus des caricatures d’êtres humains. Si vous ne me croyez toujours pas, demandez à vos enfants – s’ils n’ont pas encore suivi le même chemin que vous, ce qui commence maintenant vers l’âge de trois ans. Ils ne vous le disent pas mais ils savent. Ils le voient. Si vous n’avez pas d’enfants, écoutez les bons petits vieux. Ecoutez votre chien. Ecoutez les oiseaux dans le ciel. Ecoutez qui vous voulez, sauf ceux qui se foutent de vous. Ecoutez ceux qui font le boulot de vivre.

Sans un minimum de dignité, de conscience et surtout de courage, vous n’en sortirez jamais. Les êtres humains sont d’essence divine. Ils ne sont pas nés pour être des caricatures. Leur vie ne peut pas être ridicule. Ça les tue.

Si vous ne redevenez pas vous-mêmes, vous êtes déjà tous morts. Même si vous respirez encore un tout petit peu. Parce que vous n’avez pas défendu ce qu’on veut vous enlever, vous risquez de le perdre. C’est le seul combat qui vaille la peine. Il en a toujours été ainsi.

Quand j’étais petit, j’ai dit un jour à mes grands-parents : « Vous êtes deux pitres. » C’était vrai, évidemment. C’étaient les premiers d’une liste interminable.

Bill Gates, Klaus Schwab, George Soros, et les autres : des caricatures d’êtres humains. Vos ennemis mortels sont les gens les plus ridicules de l’Histoire. Mais si ces gens existent et agissent c’est parce que le terrain leur est propice. Comme pour les maladies. Et le terrain c’est vous.

Votre pire ennemi c’est vous-mêmes.

Battez-vous.

Des questions?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s