Un article de Miles Mathis (extrait).

Article original : http://mileswmathis.com/lively.pdf

Traduction de Skidmark. Merci de partager et de sourcer.

Traduction

[…] Ils veulent que les gens se haïssent et se livrent à des luttes intestines, car pendant que nous nous hurlons dessus, nous oublions de nous allier contre le véritable ennemi. Tout comme ils veulent maintenant que les Noirs et les Blancs se battent, et les hommes contre les femmes, et les vieux contre les jeunes, ils veulent aussi nous diviser en camps masque/anti-masque. Ça détourne notre regard des dirigeants de cette grande escroquerie. Ça détourne notre regard des milliers de milliards qui viennent d’être pillés aux Trésors mondiaux par les suspects habituels. Ça détourne notre regard de la destruction de la Constitution, qui voit les gouverneurs des États contourner illégalement les législatures et gouverner par décrets. Et ça nous empêche de regarder de trop près les émeutes et de se rendre compte qu’elles sont elles aussi des impostures – encore des événements fabriqués par la division « théâtre » de la CIA. […]

Le pouvoir dominant veut vous empêcher de remettre quoi que ce soit en question, alors ils enrobent cette notion de peur et de terreur. Vous êtes censé croire que si jamais vous mettez le nez dans un de ces terriers [NdT. « rabbit hole » est un terme anglais qui désigne les complots souterrains], vous finirez déprimé et suicidaire. Ce qu’ils veulent à tout prix éviter, c’est que vous découvriez un mensonge, que vous suiviez ce mensonge jusqu’à sa fin logique et que vous en tiriez une leçon. Au contraire, ils veulent que sitôt vous découvrez un mensonge, la peur vous arrête net. Ça a toujours été leur défense première, vous savez. Ils vous ont fait avaler cette pilule de peur à votre naissance. Vous êtes censé apprendre à un âge précoce que vous dépendez d’eux pour tout, y compris pour les mensonges. Tout ce qui vous entoure étant édifié sur ces mensonges, si vous vous mettez à tirer sur le fil, tout s’effondrera et vous vous retrouverez dans un désert hurlant de nihilisme et de chaos. Mais ce n’est pas vrai. C’est un autre bluff, qui vous a été inculqué pour s’assurer votre complicité et votre silence. Ce qui s’effondrera si nous tirons tous sur ces ficelles, c’est LEUR MONDE, un monde de criminalité et de mensonge. Oui, leur monde s’effondrera, mais le monde réel restera. Leur économie de pot-de-vin et de vol s’effondrera, et bon débarras, mais elle peut facilement être remplacée par une réelle économie de coopération et d’abondance. En fait, comme je vous l’ai montré dans mes articles sur Breivik, non seulement vous ne vous retrouverez PAS dans un monde sauvage fait de pénuries, mais vous découvrirez un nouveau monde fait d’opportunités. Voir mes commentaires sur la Norvège, où j’ai souligné que si on empêchait ces quelques familles de rafler toute la crème du lait, chaque citoyen norvégien serait très riche. Dans une moindre mesure, c’est vrai de tous les pays du monde, qui se retrouvent aujourd’hui étranglés par la marine phénicienne [NdT. c’est ainsi que l’auteur désigne les anciennes lignées des familles au pouvoir]. Supprimez leurs tentacules et leurs siphons à pognon, et l’économie mondiale prospérerait comme jamais auparavant. C’est la vérité qu’ils espèrent ne jamais vous laisser entrevoir. […]

Presque personne n’aime porter un masque, vous n’êtes donc pas une minorité.

Vous pouvez devenir l’allié des porteurs de masques en une seconde, et quand la révolution commencera, c’est ce que vous ferez. Eux jetteraient joyeusement leurs masques à l’égoût. Et une fois qu’ils auront compris qu’ils se sont encore fait avoir, ils le feront. C’est vrai, tout semble prendre trop de temps pour les gens comme vous et moi, et peut-être pensez-vous que les masses ne comprendront jamais, mais je pense honnêtement le contraire. Les mensonges sont devenus trop gros pour être maintenus, et la façade s’effrite sous nos yeux en ce moment-même. Beaucoup trop lentement à mon goût, mais elle s’effrite quand même. Une fois que la marée aura tourné, vous serez stupéfait de voir à quelle vitesse elle avance. La colère des gens ordinaires sera inimaginable. Aucune quantité de drogue ne pourra l’arrêter. Les dirigeants le savent. Je le sens quand ils parlent et le vois dans leurs yeux. Ni la presse, ni les tribunaux, ni la police, ni l’armée ne pourront les aider, car il n’y a tout simplement aucun moyen d’attaquer ou de contrôler 7 milliards de personnes qui ne vous font plus confiance. Une fois la confiance évaporée, la révolution est terminée et le reste n’est qu’un dénouement plus ou moins long. Lorsqu’on a toujours gouverné par le mensonge et que les gens ne croient plus aux mensonges, cette méthode de pouvoir est terminée. […]


Texte original

[…] They want people hating one another and infighting, because if we are screaming at one another we forget to ally against the real enemy. Just as they want blacks and whites fighting each other now, and men against women, and old against young, they want to divide us down mask/anti-mask lines as well. This keeps our eyes off the Governors who are running this great con. It keeps our eyes off the trillions just stolen from the worldwide treasuries by the usual suspects. It keeps our eyes off the trashing of the Constitution, as state governors illegally bypass legislatures and rule by executive orders. And it keeps us from looking too closely at the riots, and from realizing they too are fake — more manufactured events from the CIA’s theater department. […]

The mainstream doesn’t want you questioning anything, so they have to surround the idea with fear and dread. You are supposed to believe that if you go down any of the rabbit holes, you will end up depressed and suicidal. The last thing they want you doing is discovering a lie, and then following that lie to its logical end, and actually learning something. Instead, they want you to discover a lie, and then immediately shutdown from fear. That has been their main wall all along, you know. They have been massaging that fear pill down your throat from birth. You are supposed to learn at an early age that you depend on them for everything, even the lies. Everything around you is propped up on these lies, so if you start tugging on them, everything will collapse and you will be left in a screaming wilderness of nihilism and chaos. But it isn’t true. It is another bluff, taught to you to guarantee your complicity and silence. The only thing that will collapse if we all tug on those strings is THEIR WORLD, which is world of criminality and mendacity. Yes, their worlds will collapse, but the real world will remain. Their economy of graft and theft will collapse, and good riddance, but it can easily be replaced by a real economy of cooperation and abundance. In fact, as I showed you in my papers on Breivik, not only will you NOT be left in a wilderness of shortages, you will be lofted into a new world of opportunity. See my comments on Norway, where I pointed out that if these few families were prevented from skimming all the cream off the top, every citizen of Norway would be very wealthy. To a lesser extent, that is true of every country of the world, which is now being strangled by the Phoenician Navy. Remove their tentacles and money siphons, and the world economy would flourish like never before. That is truth they hope you never see. […]

Almost no one likes wearing masks, so you are not a minority.

You can ally with the mask-wearers in a second, and when the revolution starts, you will. They will throw their masks in the gutter happily. And once they figure out this was all one more con, they will. Yes, this is moving too slow for those like you and me, and you may think the masses will never catch on, but I honestly believe they will. The lies have gotten too big to maintain, and the facade is crumbling all around us even as we speak. Way too slowly for my taste, but crumbling even so. But once the tide turns, you will be shocked at the speed it progresses. The anger of the common people will be unimaginable. No amount of drugging will be able to stop it. The rulers know this. I can taste it in their words and see it in their eyes. Neither the press, the courts, the police, nor the military will be able to help them, since there is simply no way to attack or control 7 billion people who no longer trust you. Once the trust evaporates, the revolution is complete, and the rest is just a shorter or longer denouement. When you have always ruled via lies, and people no longer believe the lies, that method of ruling is finished. […]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s