2 620 bébés morts signalés au VAERS après l’injection COVID – Plus de décès fœtaux en 11 mois que pour les 30 dernières années après administration de TOUS les vaccins, et début d’une enquête en Écosse.

La transcription et la traduction de la vidéo en fin d’article est ici.

Source.

2 620 bébés morts signalés au VAERS après l’injection COVID – Plus de décès fœtaux en 11 mois que pour les 30 dernières années après administration de TOUS les vaccins, et début d’une enquête en Écosse

par Brian Shilhavy
Rédacteur en chef, Health Impact News

Les décès fœtaux consécutifs à l’injection de vaccins COVID-19 à des femmes enceintes continuent d’augmenter, avec maintenant 2 620 décès fœtaux signalés au VAERS (Vaccine Adverse Events Reporting System).

Si l’on effectue exactement la même recherche dans le VAERS en excluant les injections COVID-19, on trouve 2 225 décès fœtaux suite à TOUS les vaccins injectés aux femmes enceintes au cours des 30 dernières années. (Source.)

Nous sommes actuellement en passe de parvenir à un total sur un an de 2 838 décès fœtaux signalés consécutifs aux injections COVID-19, alors que la moyenne annuelle des décès fœtaux signalés à la suite de la vaccination de femmes enceintes au cours des 30 dernières années a été de 74 décès fœtaux par an.

Le mois dernier (octobre 2021), le New England Journal of Medicine a admis que l’étude originale utilisée pour justifier la recommandation des CDC et de la FDA de vacciner les femmes enceintes était biaisée. (Source.)

Depuis, des chercheurs de Nouvelle-Zélande ont mené une nouvelle étude sur les données originales et ont conclu :

Une nouvelle analyse de ces chiffres indique une incidence cumulée d’avortement spontané allant de 82% (104/127) à 91% (104/114), soit 7 à 8 fois plus que les résultats des auteurs originaux. (Source.)

Et pourtant, les CDC et la FDA continuent de recommander les injections aux femmes enceintes, même si une analyse correcte des données originales montre que 82% à 91% des femmes enceintes feront des fausses couches si leur enfant à naître a moins de 20 semaines. (Source.)

Et pourtant, le CDC et la FDA continuent de recommander les injections de COVID-19, qui comprennent maintenant aussi des injections de rappel [booster shots] de Pfizer et Moderna, ce qui signifie qu’une femme enceinte peut à présent recevoir 3 injections COVID-19 au cours de sa grossesse (si celle-ci dure suffisamment longtemps).

Sur les 2 620 décès fœtaux signalés au VAERS à la suite d’injections COVID-19, 2 015 de ces décès fœtaux sont consécutifs aux injections de Pfizer, et 689 aux injections de Moderna. (Source.)

Le VAERS est un système passif qui connaît une grave sous-déclaration. Les CDC et la FDA n’ont jamais mené d’étude pour déterminer ce facteur de sous-déclaration, mais des scientifiques indépendants l’ont fait, et nous avons déjà publié l’analyse menée par le Dr Jessica Rose, qui a déterminé qu’un facteur de sous-déclaration prudent serait X41. Voir :

ETUDE : Les propres données du gouvernement révèlent qu’au moins 150 000 personnes sont probablement mortes aux Etats-Unis après avoir reçu le vaccin COVID-19.

Cela signifie qu’il y a probablement eu jusqu’à présent au moins 107 420 décès fœtaux suite aux injections COVID-19. Et combien de ces femmes pourront à nouveau être enceintes?

Pourquoi cela ne fait-il pas la une des journaux? Même dans les médias alternatifs, pour autant que je sache, je suis le seul à révéler ces morts fœtales qui figurent dans les données du gouvernement relatives aux injections COVID-19 et à les publier.

Et à présent, on apprend qu’en Écosse, on reconnaît ce pic de décès chez les nouveau-nés, et on a lancé une enquête pour essayer de comprendre pourquoi tant de nouveau-nés meurent.

The Hearld en Ecosse relate :

Une enquête a été lancée sur un pic de décès chez les nouveau-nés en Écosse.

Les limites de contrôle et d’alerte sont conçues pour signaler aux équipes de santé publique les cas de décès néonatals, de mortinatalité ou d’autres décès de nourrissons à des niveaux anormalement élevés ou bas qui pourraient ne pas être le fait du hasard.

Bien que le taux fluctue d’un mois à l’autre, le chiffre pour le mois de septembre – 4,9 pour 1000 naissances vivantes – est comparable aux niveaux observés pour la dernière fois à la fin des années 1980.

Public Health Scotland (PHS), qui est l’un des organismes qui enquêtent actuellement sur ce pic, a déclaré que le fait que la limite supérieure de contrôle ait été dépassée « indique qu’il y a une plus forte probabilité que des facteurs autres que la variation aléatoire aient pu contribuer au nombre de décès qui se sont produits ». (Article complet.)

Pensez-vous que ces responsables de la santé publique au Royaume-Uni vont considérer les injections de COVID-19 faites aux femmes enceintes comme une cause potentielle?

J’en doute sérieusement, mais les injections d’ARNm de Pfizer et Moderna sont également utilisées au Royaume-Uni, ainsi que l’injection d’AstraZeneca, et c’est pure folie de ne pas considérer ces injections expérimentales comme étant liées à ces décès de nourrissons, et cela aurait dû se faire depuis des mois!

Voici une dénonciation d’un directeur de pompes funèbres au Royaume-Uni expliquant l’augmentation du nombre de décès de nouveau-nés constatés actuellement. Ce reportage est sur notre chaîne Bitchute.

Voici un reportage vidéo que nous avons réalisé le mois dernier et qui présente des exemples effroyables et déplorables de ce que ces injections font aux bébés à naître.


Texte original

2,620 Dead Babies in VAERS After COVID Shots – More Fetal Deaths in 11 Months than Past 30 Years Following ALL Vaccines as Scotland Begins Investigation

by Brian Shilhavy
Editor, Health Impact News

Fetal deaths following COVID-19 shots injected into pregnant women continue to increase, as there are now 2,620 fetal deaths reported in VAERS (the Vaccine Adverse Events Reporting System).

When we run the exact same search in VAERS and exclude the COVID-19 shots, we find 2,225 fetal deaths following ALL vaccines injected into pregnant women for the past 30+ years. (Source.)

We are currently on pace to see a yearly total of 2,838 recorded fetal deaths following COVID-19 shots, while the yearly average of recorded fetal deaths following the vaccination of pregnant women for the past 30 years has been an average of 74 fetal deaths per year.

Last month (October, 2021) the New England Journal of Medicine admitted that the original study used to justify the CDC and the FDA in recommending the shots to pregnant women was flawed. (Source.)

Since then, researchers in New Zealand have conducted a new study on the original data, and concluded:

A re-analysis of these figures indicates a cumulative incidence of spontaneous abortion ranging from 82% (104/127) to 91% (104/114), 7–8 times higher than the original authors’ results. (Source.)

And yet, the CDC and FDA still continue to recommend the shots for pregnant women, even though a correct analysis on the original data shows that 82% to 91% of pregnant women will suffer miscarriages if their unborn child is less than 20 weeks old. (Source.)

And yet the CDC and FDA continue to recommend the COVID-19 shots, which now also include booster shots from Pfizer and Moderna meaning a pregnant woman can now be injected with 3 COVID-19 shots during her pregnancy (if it lasts long enough).

Of the 2,620 fetal deaths in VAERS following COVID-19 shots, 2,015 of these fetal deaths follow Pfizer injections, and 689 of them follow the Moderna injections. (Source.)

VAERS is a passive system that is severely under reported. The CDC and FDA have never conducted a study to determine what this under-reported factor is, but independent scientists have, and we have previously published the analysis conducted by Dr. Jessica Rose, who has determined that a conservative under-reported factor would be X41. See:

STUDY: Government’s Own Data Reveals that at Least 150,000 Probably DEAD in U.S. Following COVID-19 Vaccines

This means that there have probably been at least 107,420 fetal deaths following COVID-19 injections so far. And how many of these women will be able to get pregnant again?

How is this not headline news?? Even in the Alternative Media, as far as I know I am the only one digging out these fetal deaths contained in the government’s own data following COVID-19 injections and publishing them.

And now it is being reported in Scotland that they are recognizing this spike in deaths in newborn babies, and they have launched an investigation to try to figure out why so many newborn babies are dying.

The Hearld in Scotland reports:

An investigation has been launched into a spike in deaths among newborn babies in Scotland.

Control and warning limits are designed to flag up to public health teams when neonatal, stillbirth or other infant deaths are occurring at unexpectedly high or low levels which may not be due to chance.

Although the rate fluctuates month to month, the figure for September – at 4.9 per 1000 live births – is on a par with levels that were last typically seen in the late 1980s.

Public Health Scotland (PHS), which is one of the bodies currently investigating the spike, said the fact that the upper control limit has been exceeded “indicates there is a higher likelihood that there are factors beyond random variation that may have contributed to the number of deaths that occurred.” (Full article.)

Do you think these public health officials in the UK will look at the COVID-19 shots being injected into pregnant women as a potential cause?

I seriously doubt it, but the Pfizer and Moderna mRNA shots are also being used in the UK, along with the AstraZeneca shot, and it is pure insanity not to consider these experimental injections as being linked to these infant deaths, and this should have happened months ago!

Here is a Funeral Director whistleblower in the UK explaining the increase in dead newborn babies they are now seeing. This is on our Bitchute channel.

Here is a video report we made last month with some very unfortunate gruesome examples of what these shots are doing to unborn babies

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s