Zelensky est pris au piège – par Gonzalo Lira.

Je me suis goinfré depuis quelques jours des tombereaux de pages web et quelques vidéos. J’ai retenu une vidéo récente de Ice Age Farmer et quelques articles connexes pour traiter le prochain sujet: en amont, la destruction organisée de l’agriculture et de l’élevage (dans ce cas, sur le continent américain), à coups de décrets fédéraux, de tarissement de leur approvisionnement en engrais et pesticides; en aval, la destruction du réseau de transformation – vous avez sans doute entendu parler des nombreux incendies très bizarres dans les entreprises de production – et bien entendu celle des réseaux de distribution. En Europe, il paraît que ça devient déjà impossible de trouver de l’huile autre que d’olive en France (dont les cultures de tournesol et de colza sont gigantesques) mais dans l’immédiat je pense que ce sont les Etats-Unis qui vont le plus morfler. Dans le meilleur des cas, je sens arriver les colis alimentaires. Voilà ce qui arrive invariablement quand une dictature communiste s’empare d’un pays, fût-il un des plus gros producteurs agricoles de la planète – ce qui était exactement le cas de l’Ukraine à l’époque de l’Holodomor.

Ce qui nous amène donc à l’Ukraine, sujet de cet article et du suivant. Pour être exhaustif, j’ai poussé le vice jusqu’à me farcir la propagande officielle américaine sur Radio Free Europe Radio Liberty et sur The Moscow Times. C’est assez affligeant – le genre de conneries qu’on trouve aussi dans la presse francophone, semble-t-il. Des mensonges de gosses, qui plus est émanant de gens apparemment bien formés et très professionnels. En gros, ils expliquent que la guerre de Poutine se passe très mal pour l’armée russe, qu’elle est complètement essouflée et démoralisée, que les objectifs ne sont pas atteints (du moins ceux qu’ils inventent eux-mêmes), que l’Ukraine tiendra jusqu’au bout, que Poutine fait face à une farouche opposition dans son propre gouvernement et dans son commandement militaire, etc. Ce niveau de mensonge, qui pulvérise le record historique de toutes les dictatures communistes, est à mon avis un nouveau signe que les USA vont imploser, et dans pas longtemps. Je reviens bientôt sur ce point.

Pour un compte-rendu très sourcé et probablement plus réaliste, voyez la chaîne Odysee de Xavier Moreau. Sachez que c’est également sur Odysee que vous pouvez encore suivre RT International en streaming et en anglais. C’est évidemment un peu biaisé mais comparé à ce qui est colporté à l’Ouest, c’est l’Evangile. Je ne saurais trop vous recommander l’interview que Moreau fait de Laurent Brayard, sur la torture d’Etat en Ukraine. C’est assez difficile à encaisser, vous êtes prévenus. Il existe aussi un très épais rapport (426 pages) sur les crimes de guerre commis entre 2017 et 2020 en Ukraine, en anglais seulement.

Pour l’article ci-dessous, j’ai choisi une vidéo de Gonzalo Lira sur sa chaîne YouTube, le journaliste américain d’origine chilienne, enlevé par la police ukrainienne, qu’on a cru mort pendant un moment. Seul point sur lequel je pense qu’il se trompe: Zelensky n’est sans doute plus en Ukraine depuis longtemps, sinon pourquoi ses vidéos « en extérieur » seraient-elles en fait des trucages green screen – assez mal foutus, d’ailleurs? Soit. La vidéo de Lira que je traduirai ensuite donne une vision saisissante du futur de l’Ukraine – enfin, de ce qu’il en restera. Je continuerai à en publier en fonction de leur intérêt. Je tenterai aussi de documenter la décision d’interrompre la livraison de gaz à l’Europe via le pipe-line ukrainien, qui semble rejoindre mon analyse initiale: contrairement à ce que tout le monde pense, c’est bien une guerre contre l’Europe de l’Ouest, pas du tout contre la Russie.

Tout ce qui nous a été infligé depuis plus de deux ans n’est probablement qu’une répétition générale du programme final, pour lequel tout continue à se mettre en place. Un indice assez éloquent se trouve dans ce qui est décrit dans l’interview de Laurent Brayard et la vidéo ci-dessous: un pouvoir politique corrompu qui, pour conserver ses privilèges, se soumet à des satanistes, quitte à totalement éradiquer leur peuple.

Réfléchissez à ça.

Source. La vidéo se trouve aussi en-dessous de la traduction.


Traduction

Zelensky est pris au piège

5 mai 2022

Imaginez la tragédie de Zelensky, le Président de l’Ukraine.

Voyez-vous, ce pauvre acteur – parce que c’est bien ce qu’il est, un acteur, et il l’était encore en 2018, il y a à peine 4 ans – eh bien, cet acteur a énormément d’argent, vous saviez ça? Eh oui, il a plus de 800.000.000$ hors de l’Ukraine. Et 800.000.000$ dans un pays dont l’économie ne représentait qu’environ 160.000.000.000$, ça fait un sacré paque de pognon pour Zelensky. Évidemment, ce n’est pas en tant qu’acteur qu’il l’a gagné, mais en le volant, grâce à la corruption qui règne en Ukraine. Bref. Ce type possède un paquet de pognon. Il possède des maisons en Italie et à Miami, de véritables châteaux, vraiment très beaux. Mais le problème, c’est qu’il ne peut pas y accéder. Il ne peut pas sortir du trou dans lequel il se trouve. Il est coincé à Kiev. Il est coincé comme une mouche sur du papier tue-mouches. Et il y a tout un tas de gens qui le retiennent et son futur dépend de sa capacité à satisfaire ces différentes personnes.

D’un côté, il y a les oligarques qui l’ont mis au pouvoir, des gens comme Kolomoisky et d’autres oligarques. Tout un assortiment d’oligarques qui l’ont soutenu et l’ont mis en position de pouvoir. Ils ont acheté son accession à la présidence, il leur est redevable et ce sont eux qui contrôlent l’argent qu’il a en dehors de l’Ukraine. Parce qu’il le possède, mais si quelqu’un a le pouvoir de détruire ce qu’il possède, alors il ne le possède pas vraiment, n’est-ce pas? C’est presque un emprunt, non? Et ces oligarques ont la possibilité de détruire sa fortune légalement, simplement en présentant des documents qui montrent comment cette fortune a été volée. Donc Zelensky pourrait potentiellement perdre son joli petit pécule, ses belles demeures en Italie et tout le reste. Il peut les perdre si les oligarques comme Kolomoisky ne sont pas contents de lui.

D’un autre côté, il est entouré, à Kiev, d’une bande de dingues: des dingues néo-nazis d’extrême droite. Et quand je dis de droite – des dingues, ce sont des dingues – mais quand je dis de droite, pas de droite comme moi, par exemple. Je suis de droite, oui. Je suis un homme de droite. Je suis un homme de droite mais je ne suis pas dingue et je crois en la dignité humaine et je crois aux droits de l’homme. Ces gens qui entourent de Zelensky sont dingues, les gars. Ce sont de vrais néo-nazis. Il faut bien le comprendre. Ce ne sont pas des républicains à la Barry Goldwater. Non, non, non, ce sont des nazis à la Heinrich Himmler. Voilà ce qu’ils sont, ok? Des gens comme le Secteur Droit, des gens comme le S14, le Bataillon Azov – qu’on ne voit plus – le Bataillon Aidar, tous ces gens le contrôlent. Et si vous ne me croyez pas, regardez une vidéo disponible sur YouTube et Twitter – elle est partout, elle est facile à trouver – où Zelensky, il y a quelques années, avant le début du conflit, s’était rendu dans le Donbass et s’était retrouvé à parler avec certains soldats, des soldats de droite néo-nazis complètement dingues, qui lui ont dit en face:  » Écoute, si tu te retires du Donbass, on te tuera, compris? On te tuera, on se débarrassera de toi et on mettra en place quelqu’un d’autre qui fera ce qu’on lui demande. » Cette vidéo est disponible, elle est assez choquante, elle est d’ailleurs sur mon fil Twitter, alors allez la voir si vous voulez. Mais le fait est que, dans un sens très réel, il est pris en otage par ces néo-nazis d’extrême droite. Ils le retiennent en otage à Kiev et il doit leur faire plaisir et faire ce qu’ils veulent. Et ce qu’ils veulent, c’est continuer la guerre à tout prix. Parce que, la raison pour laquelle ils veulent continuer la guerre est qu’ils sont terrifiés d’être capturés par les Russes. Parce que les Russes ont dit qu’à la seconde où ils les tiendront, une fois qu’ils les auront capturés. Oh purée! ça va aller très mal pour eux, les Russes vont la jouer à la Russe à fond sur leur gueule, vous voyez. [NdT. rappelez-moi de vous raconter ce qui est arrivé au grand-père d’un ancien collègue capturé par les Russes à la Libération en 45]

Donc oui, ils sont terrifiés par les Russes et ils veulent que cette guerre continue coûte que coûte. Ils veulent qu’elle continue jusqu’au dernier ukrainien. Et en ce moment, beaucoup des prisonniers de guerre qui se font capturer par les Russes, sont des gars assez âgés, des gars dans la quarantaine, des gars qui en février n’avaient jamais tenu une arme. Ils ne portaient pas d’armes en février et maintenant ce sont des prisonniers de guerre, ce sont des hommes âgés qui ont été mobilisés, enrôlés de force par le régime de Zelensky. Pourquoi? Parce que l’armée du régime Zelensky s’effondre. Les pertes sont incroyables, c’est du jamais vu, quelque chose comme 500 morts par jour. C’est le rythme de cette guerre dévastatrice.

Et cette guerre devrait être terminée. Le régime de Zelensky aurait dû faire un appel à la paix depuis longtemps. Mais Zelensky ne peut pas demander la paix à cause de ces oligarques qui contrôlent son argent, il ne peut pas demander la paix à cause des dingues néo-nazis qui l’entourent et menacent sa vie et celle de sa famille, et il ne peut pas demander la paix à cause des diktats de Washington. Washington, le Département d’État et aussi Lloyd Austin au Pentagone, veulent que Zelensky poursuive cette guerre. Parce qu’ils disent maintenant ouvertement qu’il s’agit d’une guerre par procuration et qu’ils veulent que l’Ukraine dégrade les forces russes autant qu’elle le peut, qu’elle épuise les Russes. C’est ça le modèle à Washington. Et donc Zelensky, l’acteur, est piégé. Il ne peut pas sortir de Kiev, il ne peut pas demander la paix, il ne peut pas se barrer à Miami, dans son château et se détendre en sirotant des margaritas ou autre, ou encore se taper autant de coke qu’il peut y en avoir à Miami.

Eh bien, non, le cocaïnomane de Kiev est coincé à Kiev. Et il doit suivre les consignes. Et la tragédie, c’est qu’en suivant ces différentes consignes, en faisant plaisir à ces différents groupes, les personnes qui vont souffrir, ou mourir inutilement, sont les Ukrainiens. Et les soldats ukrainiens, qui mourront pour rien. Et la nation ukrainienne sera détruite et anéantie. Parce que Zelensky essaie de sauver sa peau. Il se soucie plus de sa peau que de faire face et de prendre les bonnes décisions. Il pourrait passer immédiatement à la télévision, convoquer la presse internationale, faire une émission en direct et dire: « Nous sommes prêts à nous rendre. » Et une fois que ces mots seraient sortis de sa bouche, il serait impossible de les rétracter.

Il pourrait prendre la bonne décision. Et le fait est que, s’il agissait ainsi, il serait intouchable. Quiconque essaierait de lui faire du mal, que ce soit les oligarques, les dingues néo-nazis ou les gens de Washington et les créatures de la CIA qui sont partout à Kiev en ce moment – car il y en a – eh bien, aucun d’entre eux ne pourrait faire quoi que ce soit à Zelensky. Ils ne pourraient pas. Parce que si quoi que ce soit lui arrivait après qu’il ait proposé la paix, demandé la paix, tout le monde dirait: « Non, c’est inadmissible » et tout s’effondrerait.

Il pourrait prendre la bonne décision, la décision courageuse, la décision nécessaire pour sauver la vie de personnes innocentes. Des milliers d’innocents, des milliers de jeunes soldats – et maintenant des soldats moins jeunes – qui vont mourir pour rien. Il pourrait le faire. Mais au lieu de cela, il essaie de sauver sa propre peau. Et il abandonnera tout le monde et n’importe qui pour réussir.

Pour lui, la réussite, c’est sa survie, peu importe le nombre de cadavres ukrainiens qu’il doit enjamber.


Transcription originale

Zelensky is trapped

May 5, 2022

Consider the tragedy of Zelensky, the President of Ukraine.

See, this poor actor – because that’s what he is, he’s an actor, and he was an actor up until 2018, just 4 years ago – well this actor, he’s got a ton of money, did you know that? Yeah he’s got over $800,000,000 outside of Ukraine. And $800,000,000 for a country whose economy was only about $160,000,000,000, that’s an enormous amount of money for Zelensky. Of course, he didn’t earn it by acting, he earned it by stealing it, you know, by the corruption of the Ukraine. Anyway. This guy has got all this money. He’s got houses in Italy and Miami, like real mansions, really nice places, you know. But the thing is he can’t get to them. He can’t get out of the hole that he’s in. He’s stuck in Kiev. He’s stuck like a fly on flypaper. And he’s got a whole bunch of people holding him down and his future depends on keeping these different people happy.

See, on the one hand he’s got the oligarchs who put him in power, people like Kolomoisky and other oligarchs. I mean, it’s a whole little cornucopia of oligarchs who supported him and put him in his position of power. They bought his way into the presidency and he owes them and they control the money that he’s got outside of Ukraine. Because he owns it but if somebody else has the ability to destroy what you have, well then you don’t really own it, right? You’re borrowing almost, right? And the oligarchs, they have the ability to destroy his fortune legally, by simply handing over documents showing how this fortune was stolen. So Zelensky could potentially lose this lovely little nest egg he’s got, you know, the lovely mansions in Italy and all the rest of it. He can lose them if he doesn’t make his oligarchs like Kolomoisky happy.

On the other hand, he’s got, in Kiev, he is surrounded by a bunch of lunatic crazy people: right-wing neo-Nazi nutcases. And when I say right-wing – nutcases, they are nutcases – but when I say right-wing, they’re not like, for instance, myself. I am right-wing, yeah. I’m a right-wing person. I am a man of the right but I’m not crazy and I believe in human dignity and I believe in human rights. These people around Zelensky are crazy, man. They are real neo-Nazis. You gotta understand that. They are not, you know, Barry Goldwater Republicans. No, no, no, these are, you know, Heinrich Himmler Nazis. That’s what they are, okay? People like the Right Sector, people like S14, Azov Battalion – they’re never more – Aidar Battalion, all of these people, they control him. And if you don’t believe me, look up a video that’s on YouTube and Twitter – it’s all over the place, it’s easy to find – where Zelensky, a couple years ago, before the conflict started, he went down to the Donbass and he wound up talking with some of the soldiers there, some the right wing crazy neo-Nazi soldiers there, and they basically told him right to his face, « Look, if you pull out of the Donbass, we’re gonna kill you, okay? We’re going to kill you and get rid of you and put somebody else in charge who will do what we want. » That video is out there, it’s rather shocking, it’s actually on my Twitter feed so go check it out if you want to. But the point is, the very serious point is that, in a very real sense, he is held hostage by these far right neo-Nazis. They’re holding him hostage in Kiev and he has to please them and do what they want. And what they want is to continue the war at all costs. Because, the reason they want to continue the war is they’re terrified of being captured by the Russians. Because the Russians have said that the second that they get these guys, once they capture them, Oh boy! it’s going to be ugly, it’s gonna be, you know, the Russians are gonna go all Russian on their ass, you know.

So yeah, they’re terrified of the Russians and they want this war to continue no matter what. They want it to continue to the last Ukrainian. And right now, where it is, a lot of the POW’s that are getting picked up by the Russians, they’re older guys, guys in their forties, guys who back in February had not held a weapon. They were not holding weapons back in February and now they’re the POW’s, they’re old men who got pressed into service, dragooned by the Zelensky regime. Why? Because the Zelensky regime’s army is collapsing. The losses are unbelievable, they’re off the charts, something like a 500 killed per day. That’s the pace of this grinding war.

And this war should have ended. The Zelensky regime should have sued for peace quite sometime ago. But Zelensky can’t sue for peace because of those oligarchs who control his money, can’t sue for peace because of the crazy neo-Nazis surrounding him and threatening his life and the life of his family, and he can’t go and sue for peace because of the dictates from Washington. Washington, the State Department and also Lloyd Austin at the Pentagon they want Zelensky to continue pursuing this war. Because they are saying now outright that this is a proxy war and they want Ukraine to degrade Russian forces by as much as they can, wear down the Russians. That’s the model in Washington. And so Zelensky, the actor, is trapped. He can’t get out of Kiev, he can’t sue for peace, he can’t, you know, fuck off to Miami, to his mansion and chill out and sip margaritas and whatnot or, you know, start doing as much coke as there possibly can be in Miami.

Well, no, the cocaine of Kiev is stuck in Kiev. And he has to tow these lines. And the tragedy is that, in towing these various lines, in pleasing these various groups, the people who will suffer, or will die needlessly, are the Ukrainian people. And the Ukrainian soldiers, who will die for nothing. And the Ukrainian nation will be destroyed and will be annihilated. Because Zelensky is trying to save his hide. He cares more about his hide than standing up and doing what’s right. He could right now go on TV, bring in the international press, do a live broadcast, in the live broadcast say, « We are ready to surrender. » And once those words are out of his mouth, you can’t take them back.

He could do the right thing. And the thing is, if he were to do that, he would be untouchable. Anybody who tried to hurt him, be it the oligarchs, the crazy neo-Nazis or the people in Washington and the CIA critters that are all over Kiev at this time – because there are – well, none of them would be able to do anything to Zelensky. They wouldn’t. Because if anything happens to him after he offers peace, sues for peace, everybody would say, « No, it’s wrong » and the whole thing would collapse.

He could do the right thing, the brave thing, the necessary thing to save the lives of innocent people. Thousands of innocent people, thousands of young soldiers – and now not so young soldiers – who are going to die for nothing. He could do that. But instead he’s trying to save his own hide. And he will give up anybody and everybody in order to succeed.

Success for him is his survival no matter how many Ukrainian bodies he has to step over.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s