Interview de Jean Robin.

La voici :

John Le Rouge-gorge vous cause.

On a sidenote, un truc amusant : il emploie le même terme que moi pour caractériser ce qu’est devenu ce monde : ridicule. Je jure que je ne lui ai pas piqué.

Concernant son exposé : pour intéressants et utiles que soient les concepts qu’il développe, il y a tout de même un léger problème, qui ne gênera peut-être que moi, d’ailleurs.

Le problème c’est leur historicité. Si vous n’êtes pas familiers de la Nouvelle Chronologie, je vous invite à vous y pencher. C’est l’appellation sous laquelle est réunie la gigantesque somme de travail d’analyse critique de l’Histoire par Anatoly Fomenko et son second, Gleb Nosovsky, vulgairement rebaptisée « récentisme ». Le gros du boulot est d’avoir démonté le mythe historique bâti autour du calendrier scaligérien et d’avoir rendu des dates et des lieux plausibles à des événements déplacés de plusieurs siècles dans le passé et/ou au mauvais endroit – pour certains, des doubles historiques – et avoir découvert que d’autres étaient totalement inventés. Le mieux est d’aller visiter la version anglaise de leur site. En français, je peux vous orienter vers la chaîne YouTube de La Mise à Jour du Cerveau, qui a fait la traduction de certains épisodes d’une série consacrée à la Nouvelle Chronologie, et vers le blog de Cédric-Michel Leclerc (et sa page Facebook), qui en fait un bon boulot de synthèse en y adjoignant sa propre recherche.

Donc notre ami Jean Robin, qui s’appuie sur les écrits de René Guénon, décrit l’Histoire humaine selon des cycles liés à différents âges et différentes civilisations. On a même droit à l’Atlantide… Ça faisait longtemps!

Pour la plupart, ces civilisations n’ont jamais existé. Elles sont ce que Fomenko nomme des fantômes d’époques plus récentes, d’autres lieux, et les figures historiques qui en sont les acteurs, des personnages-projets. A titre d’exemple, le personnage du Christ est un reflet, entre autres, d’un homme politique gouverneur de la région de Constantinople, Andrej Bogolioubsky, né en 1152 et qui fut effectivement crucifié à l’âge de 33 ans, en 1185 – selon notre calendrier. Je cite de mémoire, allez vérifier. Sa tombe est désignée aujourd’hui comme le tombeau de Saint-Joseph, à Constantinople, dans laquelle on trouve des vestiges de la croix authentique. D’autres personnes réelles sont venues alimenter le personnage, ainsi que d’autres lieux – notamment la France – les Pharisiens sont les Parisiens, les Nazaréens font référence à Saint-Nazaire. La Bible est truffée de ce genre de références très antidatées, et pour cause : elle fut rédigée principalement au XVIIème siècle, avec des modifications majeures jusqu’au XIXème siècle. Un autre exemple assez éloquent : la description du Temple de Jérusalem correspond exactement à celle du Kremlin.

Ne me croyez pas – croyez qui vous voulez, d’ailleurs – mais vous aurez des éléments concrets d’analyse en visitant les liens indiqués, ainsi qu’une idée des méthodes employées. Par expérience, je fais davantage confiance à ceux qui donnent leurs méthodes en plus de leurs résultats.

Pour en revenir à Jean Robin, j’estime ne pas avoir perdu mon temps en l’écoutant, malgré les réserves formulées ci-dessus. A vous de voir. Ce que j’aimerais voir un peu étayer, par lui ou par un autre, ce serait ce fameux réveil imminent auquel nous sommes censés assister, et à l’éventuel et hypothétique retour du Messie.

Pour qu’il revienne, encore eût-il fallu qu’il fût venu.

Je suis content, j’ai casé un subjonctif plus-que-parfait dans un article. J’ai pas perdu ma journée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s