Rapport du Comité Populaire Israélien sur les effets secondaires liés au vaccin Corona, avril 2021: jamais un vaccin n’a causé tant de dommages physiques.

Le « vaccin expérimental » : nos fidèles lecteurs savent déjà que ce n’est pas un vaccin. Il sauront également qu’il n’est pas non plus expérimental. J’y reviens dans un prochain article.

Vous pouvez déjà aller lire ceci (en anglais), qui date déjà de février : le groupe témoin pour l’étude de Pfizer n’existe plus, oy vay! On leur a proposé l’injection parce que c’était plus sympa, quoi. Donc, on fait quoi pour comparer?

Source.

Traduction

Rapport du Comité Populaire Israélien sur les effets secondaires liés au vaccin Corona, avril 2021: jamais un vaccin n’a causé tant de dommages physiques.

Ceci est un bref résumé du rapport complet, publié en raison de l’urgence de son contenu.

Le rapport complet sera publié et distribué prochainement.

Nous précisons par la présente que le Comité du Peuple Israélien est une organisation indépendante qui s’appuie sur des informations accessibles au public provenant de publications officielles et de réseaux sociaux. Les informations ont été vérifiées par les membres du Comité pour filtrer les données fausses, réfutées et erronées. Cependant, le rapport ne doit pas être invoqué à des fins médicales ou autres, et il ne contient certainement aucune recommandation médicale. Quiconque le considère comme tel le fait de son propre chef.

Alors que le Premier Ministre d’Israël et les hauts fonctionnaires du Ministère de la Santé se vantent qu’Israël sert de modèle global pour une vaccination nationale, et alors qu’ils se vantent que Pfizer nous a choisis comme pays expérimental en vertu des systèmes technologiques avancés de nos HMO [Health Maintenance Organizations – Organisations de Maintien de la Santé], l’État a systématiquement fermé tous les systèmes de surveillance et de suivi conçus pour identifier et alerter des événements indésirables qui se produisent peu après réception du vaccin. Ce comportement irresponsable du Ministère de la Santé lors de cette opération à grande échelle visant à fournir un traitement expérimental à des millions de personnes, que ce comportement soit négligent ou intentionnel, a conduit à un afflux sans précédent de milliers de rapports d’événements indésirables graves après vaccination sur les réseaux sociaux, qui semblent être le seul forum qui permet encore aux gens de partager leurs expériences. Etonnamment, ces phénomènes généralisés n’ont bénéficié d’aucune couverture médiatique ni d’aucune attention de la part des fonctionnaires.

Les mécanismes de muselage du système de santé pour ce qui concerne les événements indésirables provoqués par le vaccin, et le déni de leur gravité et de leur étendue inquiétante, combinés au fait que les grands médias ont fermé les yeux sur les événements indésirables et évité de les signaler, ont créé une situation dans laquelle le public israélien est presque totalement ignorant de l’existence, de la nature et de la prévalence des effets indésirables du vaccin. Cet écran de fumée entre le public israélien et les événements indésirables de ce vaccin empêche les citoyens de recevoir toutes les informations dont ils ont besoin pour prendre une décision équilibrée et responsable concernant la vaccination; et en outre, soulève la crainte que l’absence de contre-indications pour les populations sensibles au vaccin ait nui inutilement aux citoyens au point de causer des morts inutiles.

L’incapacité du système de santé à surveiller les événements indésirables du vaccin et à diffuser des alertes, associée à la transgression par les médias de ses rôles de mécanisme important de surveillance et de critique de la conduite des institutions, et de plateforme primordiale pour dévoiler la dure réalité, ont conduit à l’abandon de la santé des citoyens du pays. Dans le vide qui s’est ensuivi, en tant que comité d’enquête indépendant composé de citoyens préoccupés, nous n’avons eu d’autre choix que d’utiliser tous les moyens, bien que limités, à notre disposition pour rechercher et dévoiler la vérité sur les événements indésirables du vaccin corona. De notre enquête a émergé une image inquiétante du taux élevé d’événements indésirables graves, observés peu après la vaccination, même chez les jeunes. De nombreux événements indésirables sont potentiellement mortels et, malheureusement, un certain nombre d’entre eux se sont soldés par la mort.

L’écart inconcevable entre la réalité existante et les informations publiées par le Ministère Israélien de la Santé et par les médias israéliens fait craindre une dangereuse tromperie à l’encontre non seulement des citoyens israéliens mais des citoyens du monde entier, qui considèrent Israël comme le laboratoire de recherche de Pfizer sur le vaccin corona. Une telle tromperie, qu’elle soit due à la négligence ou préméditée, pourrait créer des vagues de torts supplémentaires aux humains du monde entier.

Dans ce rapport, nous souhaitons dire au gouvernement israélien et aux gouvernements du monde entier: le manque de transparence tue des gens. La tromperie et la dissimulation causent aux peuples des handicaps et des pertes humaines. Levez tout caractère de confidentialité, créez des mécanismes de signalement transparents et bien maîtrisés; ce n’est qu’alors que des vies pourront être sauvées et qu’on évitera des torts supplémentaires du fait de l’outil-même censé préserver la santé. S’agit-il d’une situtation où le médicament est plus mortel que la maladie? Ou est-il pareillement ou moins mortel? Nous ne pourrons parvenir à une véritable conclusion que si les données complètes sont révélées en temps réel et si la presse, qui est censée être libre et le chien de garde de la démocratie, reste vigilante et sonne l’alarme si nécessaire. Et c’est en effet très nécessaire.

Voici nos principales conclusions:

  • Nous avons reçu 288 rapports de décès survenus peu après la vaccination (90% dans un délai de10 jours après la vaccination). 64% sont des hommes. Selon les chiffres du Ministère de la Santé: seuls 45 décès sont survenus peu après la vaccination.
  • Selon les données du Bureau Central des Statistiques (Central Bureau of Statistics, CBS), de janvier à février 2021, en pleine campagne de vaccination, il y a eu une augmentation de 22% de la mortalité globale en Israël par rapport à la mortalité moyenne bimensuelle de l’année précédente. En fait, la période de janvier à février 2021 est la plus meurtrière de la dernière décennie, avec les taux de mortalité globaux les plus élevés, par rapport aux mois correspondants au cours des 10 dernières années.
  • Parmi la tranche d’âge des 20-29 ans, l’augmentation du taux de mortalité global est encore plus spectaculaire. Dans ce groupe, au cours de la même période de vaccination, janvier-février 2021, il y a eu une augmentation de 32% de la mortalité globale par rapport à la mortalité moyenne bimensuelle en 2020.
  • Une analyse statistique des données du CBS combinée avec des informations du Ministère de la Santé conduit à la conclusion que le taux de mortalité parmi les vaccinés est estimé à 1:5.000 (1:13.000 pour les 20 à 49 ans, 1:6.000 pour les 50 à 69 ans, 1:1.600 pour les 70 ans et plus). Selon cette évaluation, il est possible d’estimer que le nombre de décès en Israël survenus peu après la vaccination s’élève actuellement à environ 1.000 à 1.100 personnes.
  • Il existe une forte corrélation entre le nombre de personnes vaccinées quotidiennement et le nombre de décès quotidien, dans un délai de 10 jours après la vaccination dans tous les groupes d’âge. Pour les 20 à 49 ans – une plage de 9 jours entre la date de vaccination et le décès; pour les 50 à 69 ans – 5 jours entre la date de vaccination et le décès; pour les 70 ans et plus – 3 jours entre la date de vaccination et le décès.
  • Le risque de décès après la deuxième vaccination est plus élevé que le risque de décès après la première vaccination.
  • Jusqu’à la date de publication de ce rapport, un total de 2.066 rapports d’événements indésirables ont été enregistrés par le Comité Populaire Israélien et les chiffres continuent d’affluer. Ces rapports indiquent des dommages à presque tous les systèmes du corps humain. Ces chiffres mettent également en évidence le fossé inconcevable entre les rapports des médias officiels israéliens et ce qui se passe réellement, ce qui crée une situation de «deux mondes séparés» en raison de l’incapacité des journalistes à détecter, identifier et rapporter ce qui se passe réellement dans la vie réelle des citoyens.
  • Il existe des similitudes étroites avec les rapports d’événements indésirables provenant de pays ayant des taux de vaccination relativement élevés, avec des centaines de rapports de décès, ainsi que des rapports de dommages à de nombreux systèmes du corps humain.
  • Dans notre analyse, nous avons trouvé un taux relativement élevé d’atteintes cardiaques. 26% de tous les événements cardiaques sont survenus chez des jeunes de moins de 40 ans, le diagnostic le plus courant dans ces cas étant la myocardite ou la péricardite.
  • De plus, une prévalence élevée de saignements vaginaux massifs, de lésions neurologiques, squelettiques et cutanées a été observée.
  • Il est à noter qu’un nombre important d’événements indésirables rapportés sont liés, directement ou indirectement, à une coagulopathie (infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral, fausses couches, perturbation du flux sanguin vers les membres, embolie pulmonaire).
  • La déclaration des événements indésirables par les hôpitaux et les cliniques du HMO a été très minime, et il existe un biais diagnostique qui tend à exclure la possibilité d’un lien entre les événements indésirables et la vaccination. Il y a probablement plusieurs milliers de cas non signalés.
  • Compte tenu de l’ampleur et de la gravité des événements indésirables auxquels nous assistons, nous tenons à exprimer la position du Comité selon laquelle la vaccination des enfants peut également entraîner des événements indésirables, tels qu’observés chez les adultes, qui pourraient entraîner la mort d’enfants en parfaite santé. Étant donné que le coronavirus ne met pas du tout en danger les enfants, le Comité estime que l’intention du gouvernement israélien de vacciner les enfants met en danger leur vie, leur santé et leur développement futur.
  • Deux jours avant la publication de ce rapport (en hébreu), nous avons malheureusement appris le décès d’une fillette de deux ans peu après sa vaccination Corona, selon un rapport du système américain VAERS. Nous espérons que le projet radical de vacciner les enfants contre le coronavirus sera bientôt écarté; sinon, qu’il sera complètement rejeté par la majorité des parents en Israël.
  • Jamais un vaccin n’a causé tant de dommages physiques! Le système VAERS américain révèle 2.204 rapports de mortalité parmi les personnes vaccinées aux États-Unis au premier trimestre 2021 [NdT. on en est à plus de 4.000 au moment où je traduis et le taux de rapport au VAERS peut être de moins de 1%], un chiffre qui reflète une augmentation de milliers de pour cent par rapport à la moyenne annuelle, qui était de 108 rapports par an.

Voir le tableau ci-dessous:

[voir le tableau sur le document original]

Le Comité Populaire Israélien est un groupe indépendant et apolitique de citoyens israéliens, qui ont des visions du monde et domaines d’expertise variés. Parmi nous, il y a des médecins, des avocats, des scientifiques et des chercheurs issus d’un large éventail de disciplines universitaires. Le ciment qui nous unit est notre vive inquiétude concernant la sécurité du peuple israélien et le sort de notre pays au vu du vortex chaotique orchestré par les dirigeants israéliens au cours de la dernière année à l’ombre de la crise corona dans lequel le public israélien se trouve pris au piège. Dans le vide créé par la désintégration de tous les systèmes de notre pays, nous sommes parvenus à la conclusion que le remède à tous les maux (sanitaires, moraux, sociaux, économiques) issus de l’effet de la gestion irresponsable du gouvernement de la crise corona doit venir du peuple. Nous nous sommes donc regroupés il y a quelques semaines et avons créé le Comité du Peuple Israélien dans le but de lancer un processus d’enquête, de dénonciation, de changement, de correction et de rétablissement, et dans l’espoir d’encourager de nombreux autres citoyens israéliens à nous suivre et à se joindre à notre parcours de guérison.

LES AUTEURS (AVEC L’AIDE DE TOUS LES AUTRES MEMBRES DU COMITE DU PEUPLE ISRAELIEN):

Dr. Pinki Feinstein, psychiatre

Maître Irit Yankovich, avocat

Dr Galit Zapler Naor, médecin

Dr Yaffa Shir Raz, chercheur en santé et communication des risques

Pr Eti Einhorn, chercheur en économie

MPA [Master of Public Administration] Limor Frira, gestion publique

MPH [Master of Public Health] Ella Nave, épidémiologiste

LE SITE WEB ET L’ADRESSE EMAIL DU COMITE DU PEUPLE ISRAELIEN:

Le lien vers notre site Web: the-people-committee.com

Veuillez noter que les informations disponibles sur notre site Web sont actuellement présentées en hébreu uniquement.

Dans un proche avenir, les informations seront également fournies en anglais.

Pour nous contacter, veuillez nous envoyer un courriel à the.people.committee@gmail.com


Texte original

The Israeli People’s Committee Report of Adverse Events Related to the Corona Vaccine, April 2021: Never has a vaccine injured so many.

This is a brief summary of the full report released due to the urgency of its contents.

The full report will be published and distributed soon.

We hereby clarify that The Israeli People`s Committee is an independent organization relying on publicly available information from official publications and social networks. The information has been checked by members of the committee to avoid false, refuted, and erroneous data. However, the report should not be relied upon for medical or other purposes, and it certainly does not contain any medical recommendation. Anyone who considers it as such, does so of his own accord.

While the Prime Minister of Israel and senior officials of the Ministry of Health brag that Israel serves as a global model for nationwide vaccination, and while they boast that Pfizer has chosen us to be the experimental country thanks to the advanced technological systems of our HMOs [Health Maintenance Organizations], the state has systematically shut down all monitoring and tracking systems, which are designed to identify and alert of adverse events that occur in proximity of receiving the vaccine. This irresponsible conduct by the Ministry of Health during this mass operation providing an experimental treatment to millions of people, regardless of whether such conduct is negligent or intentional, has led to an unprecedented flood of thousands of serious adverse event reports after the vaccine on social media, which seems to be the only forum that still allows people to share their experiences. Surprisingly, such widespread phenomena have not received any media coverage or attention from public officials.

The silencing mechanisms of the health system regarding the vaccine’s adverse events, and the denial of their severity and worrisome scope, combined with the fact that the mainstream media have ignored 2 adverse events and avoided reporting them, have created a situation whereby the Israeli public is almost completely unaware of the existence, nature and prevalence of the vaccine’s adverse events. This smoke screen which exists between the Israeli public and this vaccine’s adverse events prevents citizens from receiving all the information they need to make a balanced and responsible decision about the vaccination; and moreover, raises the concern that the lack of contraindications for susceptible populations to the vaccine has unnecessarily harmed the citizens to the point of needless mortality.

The healthcare system`s failure to monitor the vaccine`s adverse events and issue alerts, coupled with the media’s transgression of its roles as an important mechanism for monitoring and criticizing the establishment`s conduct and as a pivotal platform for exposing the hard truth, have led to the abandonment of the health of the citizens of the country. In the vacuum that has ensued we, as an independent investigation committee comprising of concerned citizens, have been left with no choice other than using all means, albeit limited, at our disposal to research and expose the truth regarding the corona vaccine’s adverse events. From our inquiry a disturbing image has emerged of the high rate of serious adverse events, observed in proximity to receiving the vaccine, even among young people. Many adverse events are life-threatening, and regretfully, more than a few ended in death.

The inconceivable gap between the existing reality and the information published by the Israeli Ministry of Health and by the Israeli media raises concern of a dangerous deception not only of Israeli citizens but of citizens of the entire world who view Israel as the research laboratory of Pfizer’s corona vaccine. Such a deception, whether negligent or premeditated, could create additional cycles of harm to humans around the globe.

In this report we wish to say to the Israeli Government and governments throughout the world: a lack of transparency kills people. Deception and concealment lead people to disability and loss of life. Remove all confidentiality, create transparent and controlled reporting mechanisms; only then can lives be saved and further damage avoided from the very tool that is supposed to preserve health. Is this a case where the drug is more deadly than the disease? Or is it equally or less deadly? We can only come to a true conclusion if comprehensive data is revealed in real time and if the press, which is supposed to be free and a watchdog of democracy, will remain on guard and raise the alarm when necessary. And it is indeed very necessary.

Here are our main findings:

  • We received 288 reports of deaths occurring in proximity to the vaccination (90% up to 10 days after the vaccination). 64% are men. According to the Ministry of Health’s figures: only 45 deaths occurred in proximity to the vaccination.
  • According to data from the Central Bureau of Statistics (CBS), during January-February 2021, in the midst of the vaccination operation, there was a 22% increase in overall mortality in Israel compared to the bi-monthly average mortality in the previous year. In fact, the period of January-February 2021 is the deadliest one in the last decade, with the highest overall mortality rates, when compared to the corresponding months over the last 10 years.
  • Among the age group of 20-29, the increase in overall mortality rate is even more dramatic. In this group, during the same vaccination period, January-February 2021, there has been a 32% increase in overall mortality compared to the bi-monthly average mortality in 2020.
  • A statistical analysis of data from the CBS combined with information from the Ministry of Health leads to the conclusion that the mortality rate amongst the vaccinated is estimated at 1:5,000 (1:13,000 for ages 20-49, 1:6,000 for ages 50-69, 1:1600 for ages 70+). According to this assessment, it is possible to estimate that the number of deaths in Israel that have occurred in proximity to the vaccination, currently stands at about 1,000-1,100 people.
  • There is a high correlation between the number of people vaccinated per day and the number of deaths per day, in the range of up to 10 days post vaccination in all age groups. For ages 20-49 – a range of 9 days from the date of vaccination to death; for ages 50-69 – 5 days from the date of vaccination to death; for ages 70 and up – 3 days from the date of vaccination to death.
  • The risk of death after the second vaccination is higher than the risk of death after the first vaccination.
  • Up until the publication date of this report, a total of 2,066 reports of adverse events have been recorded by The Israeli People’s Committee and the figures continue to flow in. These reports indicate damage to almost every system in the human body. These figures also highlight the inconceivable gap between official Israeli media reports and what is actually happening, enabling a « two worlds » situation due to journalistic failure to sense, identify and report on what is actually happening in citizens` real-life.
  • There are close similarities in the reports of adverse events from countries with relatively high vaccination rates, with hundreds of death reports, as well as reports of damage to many human body systems.
  • In our analysis, we have found a relatively high rate of cardiac-related injuries. 26% of all cardiac events occurred in young people below the age of 40, the most common diagnosis in these cases being myocarditis or pericarditis.
  • Additionally, a high prevalence of massive vaginal bleeding, neurological, skeletal and skin damages have been observed.
  • It should be noted that a significant number of adverse events reported are related, directly or indirectly, to coagulopathy (myocardial infarction, stroke, miscarriages, disruption of blood flow to the limbs, pulmonary embolism).
  • The reporting of adverse events from hospitals and HMO clinics has been very low, and there is a tendency for a diagnostic bias that excludes the possibility of a link between the adverse events and the vaccination. There are probably many thousands of unreported cases.
  • In light of the extent and severity of adverse events we are witnessing, we would like to express the committee’s position that vaccinating children may also lead to adverse events, as observed in adults, which could result in the death of completely healthy children. Since the coronavirus does not endanger children at all, the committee believes that the Israeli government’s intention to vaccinate children endangers their lives, their health, and their future development.
  • Two days prior to the publication of this report (in Hebrew), we sadly learned of the death of a two-year-old girl in proximity to receiving the Corona vaccine, according to a report in the US VAERS system. We hope that the radical idea of vaccinating children against the coronavirus will soon be taken off the table; and if not, that it will be completely rejected by most of the parents in Israel.
  • Never has a vaccine injured so many! The American VAERS system reveals 2,204 reports of mortality amongst vaccinated people in the United States in the first quarter of 2021, a figure that reflects a rise of thousands of percent from the annual average, which stood at 108 reports per year.

See the table below:

[see table on the original document]

The Israeli People’s Committee is an independent and apolitical group of Israeli citizens, who vary in their worldviews and areas of expertise. Among us there are physicians, lawyers, scientists and researchers from a wide range of academic disciplines. The glue that binds us together is our deep concern with respect to the safety of the Israeli people and the fate of our country in view of the chaotic vortex, which was orchestrated by the Israeli leadership during the last year in the shadow of the corona crisis, and which the Israeli public finds itself trapped in. In the vacuum that was created due to the disintegration of all the systems of our country, we arrive at the understanding that the cure for all the (health, moral, social, economic) ills, which were brought by the spin of the irresponsible government’s management of the corona crisis, must come from the people. We therefore banded together a few weeks ago and established The Israeli People’s Committee in an attempt to of initiate a process of investigation, exposure, change, correction and recovery, and with the hope to encourage many other Israeli citizens to follow us and join our self-healing journey.

THE AUTHORS (WITH THE HELP OF ALL OTHER MEMBERS OF THE ISRAELI PEOPLE’S COMMITTEE):

Dr. Pinki Feinstein, psychiatrist

Adv. Irit Yankovich, lawyer

Dr. Galit Zapler Naor, physician

Dr. Yaffa Shir Raz, health and risk communication researcher

Prof. Eti Einhorn, economics researcher

MPA Limor Frira public management

MPH Ella Nave epidemiologist

THE WEBSITE & THE EMAIL ADDRESS OF THE ISRAELI PEOPLE’S COMMITTEE:

The link to our website: the-people-committee.com

Please note that the available information on our website is currently presented in Hebrew only.

In the near future, the information will be given in English as well.

For contact, please email us at the.people.committee@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s