La température du Royaume-Uni au cours des 100 dernières années (3ème partie) – par John Dee.

Moins de lecteurs pour la deuxième partie de cette série, c’est dommage parce que ça devient passionnant. En plus, après avoir gagné vos galons d’épidémiologiste/virologue depuis deux ans, vous pourriez compléter par un doctorat de climatologue/statisticien.

Pour récompenser les plus courageux, voici une petite compilation que m’envoie un lecteur.

Après recherches poussées il semble que le dérèglement climatique ne fasse pas augmenter les:

-ongles incarnés -naissances de trisomiques -verrues -pied d’athlète -mycoses vaginales

Bon c’est déjà ça.

MAIS … le dérèglement climatique est responsable d’innombrables méfaits et fait augmenter le/la/les… :

accidents de voiture, – terrorisme, – risques de guerre nucléaire, – conflits, – violence en général, – violences sexistes, – toutes maladies virales, – toutes maladies microbiennes, – maladies mentales, – maladies cardio-vasculaires, – maladies allergiques, – maladies auto-immunes, – maladies cutanées, – cancers, – suicides, – infertilité masculine et féminine, – divorces des albatros, – perte des cheveux, – mort subite du nourrisson, – pb santé dentaire, – pb ophtalmologiques, – dérèglement hormonal, – pb menstruation, – addictions drogues et alcools, – maladies chiens et chats, – et les cafards sont inquiets.

Voilà les sources de cette liste admirable, il suffit presque de lire les libellés des urls (mais on peut cliquer si on a la patience):

https://www.planetesante.ch/Magazine/Sante-au-quotidien/Environnement/Le-rechauffement-climatique-nuit-a-notre-sante

https://www.liberation.fr/environnement/climat/les-violences-sexistes-fleau-cache-du-dereglement-climatique-20220708_6IQIWKW53BHXFPCO7FPZ7XKN3I/

https://www.niehs.nih.gov/research/programs/geh/geh_newsletter/2021/10/spotlight/climate_change_may_alter_timing_of_first_menstruation_increase_womens_disease_risk_.cfm

https://www.liberation.fr/planete/2019/02/18/le-dereglement-du-climat-pourrait-conduire-a-une-augmentation-du-risque-d-infection-au-vih_1709118/

https://knzh0rppaj-flywheel.netdna-ssl.com/wp-content/uploads/2019/03/ClimateChange2-400×300.jpg (dentaire)

https://www.numerama.com/sciences/561961-pour-endiguer-ebola-il-faut-combattre-le-changement-climatique-tout-autant-que-la-pauvrete.html

https://www.thenewhumanitarian.org/fr/analyses/2015/11/06/le-changement-climatique-va-t-il-provoquer-une-augmentation-des-maladies

https://mag.bullebleue.fr/rechauffement-climatique-sante-chiens

https://www.santevet.com/articles/changement-climatique-il-touche-aussi-nos-chiens-et-chats

https://www.nature.com/articles/543S44a.pdf?origin=ppub (chiens et chats)

https://www.nature.com/articles/s41598-017-09631-1 (syst endocrinien)

https://www.longevitahairtransplant.com/blog/can-climate-change-cause-hair-loss/ (cheveux)

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8297364/ (ophtalmique)

https://www.dermatologie-pratique.com/journal/article/consequences-cutanees-possibles-d-un-rechauffement-climatique-0?page=5

https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/37186-Risques-cardiaques-cancers-infections-allergies-l-impact-changements-climatiques-sante

https://dash.harvard.edu/bitstream/handle/1/39712823/JHUN-DOCTOROFMEDICINETHESIS-2019.pdf?sequence=3 (mort subite nourrisson)

https://atlasclimatique.ca/limpact-des-changements-climatiques-sur-la-maladie-de-lyme

https://www.topsante.com/maman-et-enfant/conception/infertilite/le-rechauffement-climatique-nuirait-a-la-fertilite-masculine-629204

https://www.ritimo.org/Armes-nucleaires-et-changement-climatique

https://www.iris-france.org/93589-changement-climatique-et-terrorisme-quelle-correlation/

https://www.lejsl.com/environnement/2022/08/05/sites-seveso-vers-une-augmentation-des-accidents-avec-le-rechauffement-climatique

https://www.ouest-france.fr/environnement/climat/climat-un-autrichien-atteint-de-sclerose-en-plaques-saisit-la-cour-europeenne-des-droits-de-l-homme-afb5217c-9b74-11eb-bb2c-b608bec6ce05

https://www.ladepeche.fr/2021/11/30/le-rechauffement-climatique-augmente-le-nombre-de-divorces-chez-les-albatros-9961926.php

https://www.geo.fr/environnement/canicule-les-temperatures-elevees-sont-associees-a-une-hausse-des-suicides-selon-une-etude-211456

https://agir-ese.org/focus/changements-climatiques-et-sante-mentale

https://www.lanutrition.fr/les-maladies-qui-semblent-amplifiees-par-le-changement-climatique

Je remercie vivement ce lecteur pour cet inestimable trésor de guerre – il en manque deux parce que WordPress veut absolument les afficher comme contenu embarqué, et moi non.

J’en profite pour ajouter ceci à la liste:

Faire la sieste sauve la planète (https://www.thedailybeast.com/why-working-less-hours-and-sleeping-longer-can-reduce-carbon-footprints-and-fight-climate-change)…

MAIS augmente les risques d’hypertension et d’accident vasculaire cérébral (https://scitechdaily.com/death-by-napping-the-frightening-link-to-high-blood-pressure-and-increased-stroke-risk/)

Un dilemme en apparence seulement puisque la solution (finale) découle des deux principes: il faut mourir. Bien sûr c’est un peu embêtant mais ça protège du Covid, c’est pour une bonne cause et ça ferait tellement plaisir à… quelqu’un.

Source.


La température du Royaume-Uni au cours des 100 dernières années (3ème partie)

Un coup d’oeil sur les maxima et minima quotidiens au cours des 100 dernières années. La situation empire-t-elle, et que signifie « empirer »?

John Dee

6 septembre

Dans la deuxième partie de cette série, nous avons examiné de plus près les records de température maximale quotidienne enregistrés sur deux aérodromes britanniques, le grand aéroport d’Heathrow au sud et le petit aéroport de Wick au nord. Les militants endurcis rouleront des yeux et déclareront qu’il s’agit d’une tentative pathétique de saper un vaste ensemble de données scientifiques établies, ce qui nous indique qu’ils ne comprennent rien à la science.

Étant donné que ces deux aéroports sont situés sur la surface du globe et qu’ils doivent obéir aux lois de la physique (et surtout aux lois de la thermodynamique), nous pouvons les utiliser comme sujets expérimentaux – des cobayes si vous voulez – pour évaluer ce que l’on présente comme un phénomène mondial. Soit le réchauffement de la planète est mondial, soit quelqu’un se paie notre tête.

Oui, nous allons trouver des facteurs localisés, et oui le Royaume-Uni va se comporter différemment des steppes de Russie, mais le réchauffement climatique doit laisser sa trace partout, sinon les activistes devront nuancer leurs slogans : « le réchauffement climatique nous grillera tous… à part ceux qui vivent à Croydon, peut-être ». [NdT. Croydon est situé dans la banlieue de Londres; son côté prolo fait traditionnellement l’objet de pas mal de railleries]

Deux aéroports suffisent déjà à nous apprendre beaucoup de choses si nous nous intéressons vraiment à la science du climat. À cet égard, Heathrow et Wick ont révélé qu’ils se réchauffent tous deux depuis 1965, Heathrow se réchauffant plus rapidement que Wick. Cela nous a conduit à notre première estimation de l’effet d’îlot de chaleur urbain (ICU), qui s’élève à 1,8°C par siècle, soit environ 0,3°C de plus que les 1,5°C proposés par le GIEC dans la SR15. Les deux aéroports nous ont également révélé de longues périodes pendant lesquelles le réchauffement des températures maximales enregistrées n’avait pas eu lieu alors que la science dit qu’il aurait dû avoir lieu, la moyenne quotidienne maximale à Wick n’ayant pas bougé depuis 70 ans. Puisque l’aéroport de Wick n’est pas un mirage, il doit s’y passer quelque chose d’autre que ce que l’activisme climatique voudrait nous faire croire.

Grâce à ses nombreuses données remontant à 1914, nous sommes également tombés sur une augmentation incroyable de 1,0°C du maximum quotidien moyen enregistré à Wick sur une période de deux ans seulement, ces deux années coïncidant avec les préparatifs de la Seconde Guerre mondiale. L’aéroport de Wick est situé dans une région éloignée, à l’extrémité de l’Écosse, et cette découverte nous indique que l’ICU s’applique même aux aérodromes ruraux, qui n’ont qu’un bout de tarmac et quelques bâtiments. Par conséquent, et en tant que scientifiques censés mener des recherches au lieu de régurgiter des mantras, nous sommes en droit de nous demander dans quelle mesure l’enregistrement des températures de la surface terrestre pour le reste du globe est également dû à l’ICU. Avons-nous placé nos thermomètres à des endroits judicieux?

Plat du jour

Aujourd’hui, Heathrow et Wick seront rejoints par 32 autres stations météorologiques britanniques. Cela sera possible en convertissant leurs relevés de température maximale quotidienne moyenne en anomalies moyennes (jetez un coup d’œil à cette newsletter si le concept d’anomalie de température vous est toujours mystérieux). Mais avant d’assembler l’échantillon, voyons rapidement comment les températures maximales quotidiennes moyennes enregistrées à Heathrow et Wick se comparent à leurs anomalies respectives.

Retour à la planète des aéroports

Nous allons nous rafraîchir l’esprit avec un graphique de série chronologique pour la température maximale quotidienne moyenne (tmax) enregistrée aux aéroports de Heathrow et Wick:

Il y a le Wick froid qui démarre en 1914 et le Heathrow chaud qui démarre en 1948. Toutes les caractéristiques dont nous avons parlé dans le bulletin précédent sont présentes, mais elles sont écrasées par l’échelle de l’axe des y (vertical). Ma normale climatologique est fixée à la période de 30 ans 1991-2020 pour les raisons mentionnées dans cette newletter, et voici les données ci-dessus normalisées aux maxima enregistrés au cours de cette période:

Si vous délimitez la période 1991-2020 avec un crayon et une règle, vous verrez que les deux séries embrassent la valeur zéro sur l’axe des y, ce qui ne correspond pas à notre définition. Imaginez que vous épinglez deux queues à un âne en maintenant la racine de ces queues. Les deux queues partiront du même endroit du derrière de l’âne, mais elles seront libres de se balancer comme elles le souhaitent!

Alors, que pouvons-nous glaner de tout cela? Eh bien, ce qui a attiré mon attention, c’est la partie rouge qui dépasse à partir de 2014. Bien que Heathrow et Wick aient été normalisés à la période 1991-2020, cela signifie que Heathrow est devenu plus chaud que Wick ces dernières années, ce qui signifie qu’il ne peut s’agir d’un phénomène mondial.

Lumière sur une illusion

Nous pourrions en conclure qu’Heathrow était plus froid que Wick entre 1954 et 1974, mais il s’agit d’une illusion de normalisation. Gardez cela à l’esprit lorsque vous rencontrez des anomalies de température produites par de grands acteurs tels que la NOAA, la NASA, Berkeley, Hadley Centre/CRU. Ce qui se passe ici, c’est que nous avons saisi la queue de l’âne par la racine et que l’extrémité touffue de Heathrow retombe plus bas en raison du taux de réchauffement plus élevé. Pour illustrer cette illusion, je vais maintenant déplacer ma période de normale climatologique à 1951-1980 et retravailler la diapositive:

Voilà! Vous voyez maintenant les deux séries se rapprocher de la valeur zéro sur la période 1951-1980, car c’est ainsi que nous avons défini les choses, la grande moyenne sur 30 ans de chaque station pour cette période étant soustraite des valeurs observées pour produire la série d’anomalie zéro pour chaque station. Une autre façon de voir les choses est de dire que c’est la période où tout était « normal ».

En s’accrochant aux extrémités touffues des queues de l’âne, nous avons fait en sorte qu’elles restent ensemble, mais leurs racines se trouvent maintenant à des endroits très différents sur le derrière de l’âne. Heathrow prend maintenant de l’avance, affichant une anomalie de +2,5°C alors que Wick se traîne en affichant une anomalie de +0,9°C.

Il y a deux possibilités: soit Wick ne tient pas compte de l’activisme climatique et il est donc trop froid pour répondre aux exigences du réchauffement climatique (c’est-à-dire que le réchauffement climatique n’est pas global), soit Wick tient compte de l’activisme climatique et suit exactement les exigences du réchauffement climatique, ce qui nous permet de déduire que Heathrow est plus chaud qu’il ne devrait l’être parce qu’il se trouve au milieu d’une zone urbaine dense qui non seulement retient la chaleur mais en produit.

Les activistes préfèrent cette dernière hypothèse, mais ont tendance à omettre la cause du réchauffement excessif, en ne mettant rien sur le dos de l’âne et tout sur celui des combustibles fossiles, ce qui leur permet de se réjouir des récentes annonces du Bureau Météorologique concernant des vagues de chaleur record de 40°C à Heathrow, car cela valide leur religion. Ne leur dites pas que des vagues de chaleur de 40°C sont possibles sur une planète qui refroidit, dans des zones urbaines denses, sinon ils vont péter les plombs!

En sirotant mon thé, je me rends compte que si nous nous basons sur l’aéroport de Wick, nous nous attendons à une différence d’anomalie due à l’ICU de 1,6°C après une période de 70 ans environ, ce qui n’est pas loin de mon estimation du réchauffement dû à l’ICU de 1,8°C par siècle en utilisant une approche différente. Voilà qui est tout à fait délicieux.

Avant de laisser derrière nous ces deux anomalies, je ferai simplement remarquer que la lumière a été faite sur cette illusion en ramenant ma normale climatologique de 1991-2020 à 1951-1980. À cet égard, veuillez noter que la normale climatologique de l’OMM (Organisation Météorologique Mondiale) est bloquée à 1961-1990, ce qui signifie que les climatologues du monde entier verront les relevés de température des zones urbaines se réchauffer plus rapidement que ceux des zones rurales. Combien d’entre eux ont risqué leurs subventions et/ou leurs postes et/ou leurs carrières pour dire la vérité sur la contamination de l’enregistrement des températures mondiales par l’ICU? Moi-même, je ne suis pas certain que je prendrais ce risque si j’avais des enfants à charge, une hypothèque importante et un département de scientifiques à maintenir à flot, comme c’était le cas autrefois.

Peut-on faire confiance à un scientifique qui a une hypothèque?

Juste au moment où ça devenait intéressant

Juste au moment où les choses devenaient intéressantes, et par intéressantes je veux dire dériver une grande anomalie moyenne du Royaume-Uni pour la température maximale depuis 1853, voila que j’ai épuisé toute la place disponible dans ma newsletter! Je suppose qu’il est temps de mettre des toasts sous le grill et d’ouvrir un paquet de Kellogg’s. [NdT. allez lire la premier paragraphe de l’Historique dans l’article en lien sur Wiki. Ça vaut son pesant de corn-flakes]

Mettez la bouilloire sur le feu!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s