L’UKHSA explique les réinfections sans fin des vaccinés – par Igor Chudov.

Source.


L’UKHSA explique les réinfections sans fin des vaccinés

Le péché antigénique originel expliqué en termes clairs par l’UKHSA

Igor Chudov

2 février

L’Agence de Sécurité Sanitaire du Royaume-Uni (UK’s Health Security Agency – UKHSA) continue de publier des rapports très intéressants.

Un élément du dernier rapport de surveillance des vaccins a attiré mon attention. Il explique, dans un langage simple, que les personnes vaccinées n’acquièrent PAS la « pleine immunité naturelle ». Par conséquent, à mon avis, les personnes vaccinées seront réinfectées sans fin par le Covid. La réinfection est mon sujet favori et je l’ai abordé à plusieurs reprises dans ce dossier.

Jetons un coup d’œil à la page 52:

Les estimations de séropositivité pour l’anticorps S chez les donneurs de sang sont probablement plus élevées que celles attendues dans la population générale, ce qui reflète probablement le fait que les donneurs sont plus susceptibles d’être vaccinés. Les estimations de la séropositivité pour les anticorps N sous-estimeront la proportion de la population précédemment infectée pour les raisons suivantes : (i) les donneurs de sang sont potentiellement moins susceptibles d’être exposés à une infection naturelle que les individus appariés par l’âge dans la population générale, (ii) l’affaiblissement de la réponse des anticorps N au fil du temps et (iii) les observations récentes des données de surveillance de la UK Health Security Agency (UKHSA) selon lesquelles les niveaux d’anticorps N sont plus faibles chez les individus qui contractent une infection après deux doses de vaccination. Ces réponses plus faibles des anticorps N chez les personnes souffrant d’infections pernicieuses (post-vaccination) par rapport à l’infection primaire reflètent probablement les infections plus courtes et plus bénignes chez ces patients. Les patients atteints d’infections pernicieuses présentent une augmentation significative des taux d’anticorps S, ce qui correspond à un renforcement de leurs taux d’anticorps.

C’est ce qu’on appelle le « péché antigénique originel ». De quoi parle-t-on et qu’est-ce que c’est? Pourquoi est-ce important?

C’est important car cela montre le mécanisme par lequel les vaccinés ne peuvent pas acquérir une immunité à spectre complet.

Lorsque les Britanniques reçoivent un des  » vaccins Covid  » disponibles au Royaume-Uni, les injections forcent leur propre corps à fabriquer une petite partie du virus Covid19, appelée  » protéine de pointe « . Cette petite partie virale crée une réaction immunitaire inflammatoire, qui fait que notre corps reconnaît ces protéines comme étrangères et génère des « anticorps », qui sont de petits objets qui neutralisent la protéine de pointe.

Ainsi, selon la théorie du vaccin, les personnes vaccinées obtiennent une immunité, car leurs anticorps seraient capables de se lier à la protéine de pointe virale et de la neutraliser. Un tel vaccin est appelé vaccin « mono-antigène » et ne présente qu’une seule partie du virus.

En revanche, lorsqu’une personne non vaccinée est confrontée à une véritable infection par le virus Covid-19 et qu’elle la combat, la réponse immunitaire et les anticorps sont dirigés contre tous les types de virus Covid-19: la protéine de pointe, la « nucléocapside » (membrane protéique), etc.

La différence entre l’immunité uniquement vaccinale et l’immunité naturelle apparaît lorsque le virus subit une légère mutation. Les personnes vaccinées n’ont qu’une immunité contre la protéine de pointe et ne s’en sortent pas bien lorsque le virus mute et que la forme de la protéine de pointe change. Les personnes naturellement immunisées s’en sortent beaucoup mieux car leurs différents anticorps reconnaissent d’autres parties du virus.

Comme nous le savons tous, le vaccin a plus ou moins cessé de prévenir la maladie, en raison de la mutation du virus et du changement de sa protéine de pointe. Pas de problème, alors ? La personne vaccinée ne connaîtrait qu’un « léger » Covid19 et acquerrait une immunité naturelle complète! C’est le discours lénifiant que nous tiennent nos « autorités sanitaires », qui nous promettent qu’après l’échec de la vaccination, nous allons en quelque sorte « revenir à la normale », puisque les personnes infectées par le virus deviendront naturellement immunisées.

Malheureusement, il s’avère que, à cause de la vaccination, les vaccinés n’acquièrent PAS une telle immunité à spectre complet et c’est exactement ce que décrit l’UKHSA.

Lorsqu’ils sont soumis à l’épreuve du Covid, les vaccinés produisent « des augmentations significatives des niveaux d’anticorps S (Spike) cohérentes avec le renforcement de leurs niveaux d’anticorps« . Les vaccinés produisent donc plus d’anticorps contre la protéine de pointe originale, même s’ils ont été infectés par le virus qui a contourné ces protéines de pointe en premier lieu! Ce sont les anticorps inutiles qui n’ont même pas protégé les Britanniques des nouveaux variants qui les ont rendus malades!

Mais, selon l’UKHSA, « des observations récentes issues des données de surveillance de l’Agence Britannique de Sécurité Sanitaire (UKHSA) [montrent] que les niveaux d’anticorps N sont plus faibles chez les individus qui contractent l’infection après 2 doses de vaccination. » Ils sont un peu timides à ce sujet, car les niveaux de N ne sont pas seulement « plus faibles », ils sont inexistants: « Les estimations de séropositivité pour les anticorps N sont plus faibles », donc les anticorps N ne sont même pas détectés du tout!

Ce phénomène, qui fait que les vaccinés ne développent pas une immunité totale lors d’une infection breakthrough , est appelé « péché antigénique originel » et est connu depuis les années 1950.

Malheureusement, en l’absence d’une mémoire immunitaire appropriée, cela signifie que les vaccinés seront souvent réinfectés, avec des conséquences probablement très délétères.

Anti-Immunité

Pour obtenir un modèle mental approprié de ce que représente le péché antigénique originel, il est utile de considérer la vaccination comme conférant une « anti-immunité ».

Cela signifie que non seulement les personnes vaccinées sont incapables de s’immuniser naturellement contre le Covid, mais, bien pire, que même les infections breakthrough ne leur permettront JAMAIS d’atteindre une immunité naturelle appropriée comme les personnes non vaccinées.

Je suis vraiment désolé pour ces personnes et j’aimerais que ce ne soit pas le cas, mais c’est malheureusement le cas.

[liens vers deux vidéos explicatives supprimées par Twitter, dont une par Harvey Risch, un des plus célèbres épidémiologistes actuels]

Covid pour la troisième fois.
J’en ai tellement marre de tout ça. Je me sens vraiment comme une merde cette fois. Maux de tête, courbatures, congestion, maux de gorge. La dernière fois que j’ai eu le covid, il y a environ 4 mois, j’ai dû avoir 2L d’oxygène en permanence. Mon corps est épuisé. Je suis tout le temps fatiguée maintenant. Je suis toujours aussi essoufflée. Que vais-je devoir subir cette fois-ci?
J’ai eu les vaccins et le booster. Mon système immunitaire est juste nul, je suppose.
Co-morbidités : polyarthrite rhumatoïde, MPOC ( non-fumeuse ), asthme, et d’autres choses comme l’anxiété, la dépression, les migraines, l’apnée du sommeil.
J’ai 17 ans, j’ai eu le Covid19 et l’Omicron, donc j’ai été infecté par le corona deux fois. De plus, j’ai eu deux vaccins avant d’être infecté par Omicron. Est-ce que j’ai maintenant une forte immunité contre les covid de différents types? Je sais que si un nouveau virus arrive, ce sera différent, mais les anciens?
La dernière chose que je veux faire est de vous effrayer, mais j’ai eu le covid 3 fois maintenant. Novembre 2020 non vacciné, juillet 2021 vacciné et encore le mois dernier. Pour être juste, j’étais coincé sur un bateau pour un déploiement les deux dernières fois. Ceci étant dit, la plupart de mes problèmes respiratoires et gastro-intestinaux n’ont commencé que 3 à 5 semaines plus tard. Je peux vous dire que j’ai appris à mes dépens qu’il ne faut pas les combattre comme un simple rhume, car il semble qu’il s’agisse d’une réponse immunitaire inflammatoire et que des choses comme l’entraînement intensif ou le fait de ne pas s’hydrater et de ne pas se nourrir correctement ont créé un problème en cascade. C’est juste ma propre expérience. Ma recommandation est de traiter les symptômes du mieux que vous pouvez par des moyens naturels! Des choses comme les stéroïdes favorisent la croissance des champignons, les antibiotiques tuent les bonnes bactéries et favorisent les problèmes gastro-intestinaux. Toutes ces choses peuvent aggraver la réaction inflammatoire naturelle de votre corps. Les thés, les vitamines, l’eau, la nutrition et le repos quand il est possible sont vos meilleurs amis ! Bonne chance, je vous souhaite de bien vous porter.

Texte original

UKHSA Explains Endless Reinfections of the Vaccinated

Original Antigenic Sin Plainly Explained by UKHSA

Igor Chudov

Feb 2

UK’s Health Security Agency UKHSA continues to put out very interesting reports.

An item in the latest Vaccine Surveillance Report caught my eye. It explains, in simple language, that the vaccinated do NOT acquire the “full natural immunity”. Therefore, in my opinion, vaccinated persons will be reinfected endlessly with Covid. Reinfection is my favorite topic and I covered it a few times on this substack.

Let’s take a look at page 52:

This is called “Original Antigenic Sin”. What are they talking about and what is this? Why is this important?

It is important because it shows the mechanism through which the vaccinated cannot acquire full spectrum immunity.

When Brits receive any “Covid Vax” available in the UK, the shots trick their own bodies into making a small part of the Covid19 virus, called “Spike Protein”. This small viral part creates an inflammatory immune reaction, which makes our body recognize these proteins as alien and generate “antibodies”, which are small objects that neutralize the spike protein.

Thus, the vaccine theory goes, the vaccinated obtain immunity, as their antibodies would be able to bind to, and neutralize, the viral spike protein. Such a vaccine is called “single-antigen” vaccine and presents only single part of the virus.

In contrast to that, when a vaccine-free person encounters a real Covid-19 infection, and fights it, the immune response and the antibodies would be to all kinds of the Covid19 virus: to the spike protein, to the “nucleocapsid” (protein membrane cover), and so on.

The difference between vaccine-only and natural immunity shows up when the virus mutates slightly. The vaccinated have only Spike immunity and do not do well when the virus mutates and the Spike shape changes. The naturally immune do much better as their various antibodies recognize other parts of the virus.

As we all know, the vaccine more or less stopped preventing illness, due to the virus mutating and changing its spike protein. No problem, right? The vaccinated person would just experience a “mild” Covid19 and acquire full natural immunity! This is the soothing talk we are hearing from our “health authorities”, who promise that after vaccine failure we will somehow “return to normal”, as the breakthrough-infected would become naturally immune.

Unfortunately, it turns out that, because of vaccination, the vaccinated do NOT acquire such a full spectrum immunit,y and this is exactly what UKHSA is describing.

Upon being challenged by Covid, the vaccinated produce “significant increases in S (Spike) antibody levels consistent with boosting of their antibody levels.” So the vaccinated make more original Spike antibodies, even though they were infected by the virus that evaded those spike proteins in the first place! Those are the useless antibodies that did not even protect Brits from new variants they just got sick with!

But, UKHSA says, “recent observations from UK Health Security Agency (UKHSA) surveillance data [show] that N antibody levels are lower in individuals who acquire infection following 2 doses of vaccination.” They are a little coy about it, as the N levels are not just “lower”, they are nonexistent: “Seropositivity estimates for N antibody are lower”, so the N antibodies are not even detected at all!

This phenomenon of the vaccinated not developing full immunity upon breakthrough infection, is called “original antigenic sin” and has been known since 1950s.

Unfortunately, without a proper immune memory response, it means that the vaccinated will get reinfected often, with likely very deleterious consequences.

Anti-Immunity

The proper mental model of what OAS represents, it is helpful to think about vaccination as conferringanti-immunity”.

What this means is that not only the vaccinated are unable to become naturally immune to Covid, but far worse, even breakthrough infections will NEVER allow them to reach proper natural immunity like the vaccine-free people.

I am very sorry about these people and I wish that it was not the case, but sadly it is.

[links to two deleted videos banned by Twitter, one of which is by Harvey Risch, one of the most reknown current epidemiologists]

Here are some samples of such persons

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s