Aucune erreur n’a été commise: un hymne à la justice – par Margaret Anna Alice.

Donc 2023, Année de la Redevabilité? De la Justice?

Comme le répète (plaisamment) Adam Curry, les coupables auront-ils la tête rasée et les fera-t-on défiler sur les avenues? Le Grand Jury de Fuellmich aura-t-il finalement gain de cause?

On verra bien mais j’ai comme un doute.

En attendant, pour sortir des discours – volontairement? – naïfs à la Christian Perrone des « erreurs commises », en voici un autre nettement plus à charge. Les nombreux liens dans le texte renvoient principalement vers des articles de l’auteur (en anglais), c’est donc en plus d’un poéme un récapitulatif serré et cinglant de ces trois dernières années et un genre de catalogue de son Substack, dont des lettres ouvertes à tel ou tel acteur de l’Opération. Je les ai parcourues, elles sont nettement moins féroces que ce que j’écris et ce que je publierai ensuite.

A propos de férocité, le prochain (très court) article parle d’un truc qui va vraiment arriver.

Source.


Aucune erreur n’a été commise:
un hymne à la justice

Margaret Anna Alice

1er janvier

Le poème qui suit a été inspiré par une conversation avec Mike Yeadon. Nous avons tous deux remarqué, indépendamment l’un de l’autre, l’utilisation croissante de termes comme « bâclé » et « bavure » pour décrire les crimes contre l’humanité perpétrés sous le couvert du COVID. Même les personnes bien intentionnées qui partagent des valeurs et des objectifs similaires tombent parfois dans ce piège tendu par ceux qui préparent leur saut en parachute pour échapper à toute culpabilité.

Cet Hymne à la Justice est ma tentative de décrire succinctement l’intentionnalité calculée qui sous-tend la tyrannie du COVID, et je demande votre aide pour diffuser le message clair que #MistakesWereNOTMade [#AUCUNEErreurNaEteCommise]. S’il vous plaît, partagez ce poème et gardez-le à portée de main pour la prochaine fois que quelqu’un tentera de minimiser par du verbiage les atrocités commises. Faisons de 2023 l’Année de la Redevabilité afin que personne n’ose répéter de tels actes à l’avenir.

Aucune erreur n’a été commise:
Un hymne à la justice

par Margaret Anna Alice

Le Génocide Arménien n’était pas une erreur.
L’Holodomor n’était pas une erreur.
La Solution Finale n’était pas une erreur.
Le Grand Bond en avant n’était pas une erreur.
Les Champs de la Mort n’étaient pas une erreur.

Quel que soit le génocide, ce n’était pas une erreur.
Ça inclut le Grand Démocide des années 2020.
Insinuer le contraire, c’est Leur offrir la porte de sortie qu’ils cherchent.

Ce n’était pas bâclé.
Ce n’était pas une bavure.
Ce n’était pas une gaffe.

Ce n’était pas de l’incompétence.
Ce n’était pas un manque de connaissances.
Ce n’était pas une hystérie de masse spontanée.

La planification s’est faite au vu et au su de tous.
La planification se fait toujours au vu et au su de tous.

Les philanthropathes ont acheté La $cience™.
Les modélisateurs ont planifié les mensonges.
Les testeurs ont concocté la crise.
Les ONG ont loué les universitaires.
Les $cientifiques ont fabriqué les résultats.
Les porte-paroles ont recraché les points de discussion.

Les organisations ont déclaré l’urgence.
Les gouvernements ont érigé les murs.
Les ministères ont réécrit les règles.
Les gouverneurs ont annulé les droits.
Les politiciens ont voté les lois.
Les banquiers ont installé la grille de contrôle.

Les larbins ont blanchi l’argent.
Le Ministère de la Défense a passé les commandes.
Les sociétés ont rempli les contrats.
Les régulateurs ont approuvé la solution.
Les lois ont protégé les sous-traitants.
Les agences ont ignoré les signaux.

Les magnats ont consolidé les médias.
Les psychologues ont conçu les messages.
Les propagandistes ont scandé les slogans.
Les vitrificateurs de faits ont dénigré les dissidents.
Les censeurs ont réduit au silence ceux qui posaient des questions.
Les bottes militaires ont piétiné les récalcitrants.

Les tyrans ont sommé.
Les marionnettistes ont tiré les ficelles.
Les marionnettes ont dansé.
Les complices ont exécuté.
Les médecins ont ordonné.
Les hôpitaux ont administré.

Les laveurs de cerveau ont écrit des scénarios.
Les embobinés ont bêlé.
Les totalitarisés ont intimidé.
Les Covidiens ont mouchardé.
Les parents ont capitulé.
Les bons citoyens ont cru… et oublié.

Ça a été calculé.
Ça a été formulé.
Ça a été étudié sur des groupes.
Ça a été articulé.
Ça a été fabriqué.
Ça a été falsifié.
Ça a été imposé.
Ça a été infligé.
Ça a été nié.

Nous avons été terrorisés.
Nous avons été isolés.
Nous avons été embrouillés.

Nous avons été déshumanisés.
Nous avons été blessés.
Nous avons été tués.

Ne les laissez pas s’en tirer comme ça.
Ne les laissez pas s’en tirer comme ça.
Ne les laissez pas s’en tirer comme ça.

© Margaret Anna Alice, LLC

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s