L’histoire de la polio – par Elliott Freed.

Nouvelle manoeuvre pour encore injecter le peuple – enfin, ses éléments les moins fûtés:

La surveillance des eaux usées par le NYSDOH et le NYCDOHMH permet d’identifier la présence de la poliomyélite dans la ville de New York et invite les New-Yorkais non vaccinés à se faire vacciner dès maintenant

Des échantillons d’eaux usées de la ville de New York fournis aux centres américains de contrôle et de prévention des maladies ont révélé la présence de poliovirus, ce qui indique un risque de transmission communautaire.

La polio peut entraîner une paralysie, voire la mort.

Pour en savoir plus sur la polio et la vaccination, consultez le site health.ny.gov/polio ou le site nyc.gov/health/polio.

12 août 2022 – Le Département de la Santé de l’État de New York (NYSDOH) et le Département de la Santé et de l’Hygiène Mentale de la ville de New York (NYCDOHMH) ont informé aujourd’hui les New-Yorkais de la détection de poliovirus (le virus qui cause la polio paralytique) dans les eaux usées, ce qui suggère une probable circulation locale du virus. La polio peut entraîner une paralysie permanente des bras et des jambes, voire la mort dans certains cas.

Source.

Non.

Encore un pur mensonge.

Elliott Freed vous explique ci-dessous ce qu’il y a à en savoir. J’espère que ça aidera à saboter un peu cette nouvelle manoeuvre. Pas pour certains, qu’on ne sauvera pas parce qu’ils ne veulent pas ếtre sauvés, si la formule vous rappelle quelque chose. Ceux qui tiennent absolument à se faire injecter tout et n’importe quoi, injections Covid, variole du singe, maintenant ceci et celles qui suivront, notamment pour la « maladie de Marburg », apparemment dans les cartons. La loi martiale militaire internationale, également dans les cartons, convaincra les plus rétifs.

En regard de l’excellent travail de l’infatigable Dr Lee Merritt (déjà publiée ici), je vais aussi revenir sur le dossier des autres « épidémies » – notamment celle de 1919 – mais patience, ce sera un gros travail pour tout résumer puisque c’est encore à partir de vidéos. Je me tape quand même le boulot parce que ça permettra de faire un historique de l’eugénisme, dont l’origine se perd dans la nuit des temps, et de rappeler ses opérations majeures, qui ont lieu environ une fois par siècle.

En attendant et pour aider à établir le contexte, vous pouvez relire cet article du Midwestern Doctor et mon papier sur Catherine Austin Fitts, un témoignage sur les coulisses du vrai pouvoir mondial. Et vous pouvez lire ce qui suit.

Source.


Traduction

L’histoire de la polio

Elliott Freed

31 juillet

Lorsqu’on pense à la polio, il faut tenir compte de son histoire.

Elle était très rare jusqu’en 1943. On comptait quelques dizaines de cas par an dans le monde au début des années 1900, puis environ 1 000 par an aux États-Unis en 1942. En 1943, ce nombre a triplé et a continué à grimper en flèche jusqu’en 1952.

Dès sa première apparition à la fin du XIXe siècle, il a fallu tout un cheminement scientifique pour comprendre ce qu’il était et ce qu’il fallait faire. Beaucoup de médecins et de scientifiques ont rapidement reconnu qu’il s’agissait d’un empoisonnement. Quelques-uns ont réussi à le traiter comme tel, en soignant leurs patients avec des vitamines, etc. [NdT. ceci évoque l’affaire de « l’huile frelatée » en 1981 en Espagne, où des médecins avaient déterminé qu’il s’agissait en fait d’une intoxication aux pesticides et avaient sauvé des patients avec une cure de vitamine B]

En même temps, il y avait un cadre croissant de scientifiques employés par les grandes industries chimiques. Bien sûr, beaucoup d’entre eux travaillaient sur des applications plus industrielles, mais il y en avait aussi qui travaillaient sur la médecine et la recherche en santé.

Lorsque les gens ont commencé à souffrir de paralysie après avoir été exposés à ces produits chimiques industriels, les scientifiques de l’industrie ont dû se défausser de la responsabilité et se sont mis à la recherche d’un agent infectieux. Comme ils ne trouvaient aucune bactérie responsable, ils ont inventé un croquemitaine, le virus.

Qu’est-ce qu’un virus? Personne ne le savait. Ce n’est que dans les années 1940 que l’on disposa de microscopes électroniques permettant de voir des choses aussi petites, et l’on se contenta de la première chose que l’on trouva comme si c’était manifestement ce que l’on cherchait. Ce n’est qu’au tournant du siècle dernier qu’on a disposé de la technologie d’imagerie permettant de voir ce que ces choses faisaient réellement. Mais au cours de la première décennie du XXe siècle, les virus ont été présentés comme l’agent infectieux à l’origine d’une paralysie semblable à un empoisonnement qui ne pouvait être expliquée par une infection bactérienne. C’était un tour de passe-passe et, depuis, personne dans le milieu académique ne lit ces vieux articles. Ils se contentent de supposer. Et personne ne tente de répéter ces expériences. On se foutrait d’eux et on les mettrait à la porte pour avoir agi comme le Dr Frankenstein.

Tout au long du début du XXe siècle, les scientifiques employés par les entreprises chimiques ont continué à chercher ce mystérieux agent infectieux. En lisant leurs recherches, on se rend compte à quel point ils étaient des scientifiques fous, et à quel point leurs expériences et leurs données étaient inutiles. Vous pouvez accompagner ces fous dans leurs recherches en allant sur pub med, en recherchant polio et en sélectionnant l’option permettant de voir les publications les plus anciennes en premier.

Ils ont reçu un grand coup de pouce quand Roosevelt est tombé malade. Après avoir passé quelques jours d’affilée sans dormir, il est allé nager dans des eaux glaciales en aval d’une zone fortement industrialisée depuis des siècles. Il s’est réveillé le lendemain matin avec une faiblesse et une paralysie et on lui a diagnostiqué une polio. Mais en réalité, il avait été empoisonné alors qu’il était déjà affaibli.

Il était ami avec tous les industriels et autres, et la théorie virale était la plus populaire, la plus soutenue financièrement, alors il l’a suivie et, avec un de ses amis, il a créé la Marche des Dix Sous pour transformer une maladie rare en gigantesque frayeur publique et récolter des fonds pour la recherche d’un traitement.

Ce qui nous amène à la question suivante: que s’est-il passé en 1943 pour provoquer ce pic de cas de paralysie?

L’agence gouvernementale précurseur du CDC a commencé à pulvériser du DDT pour tenter d’éradiquer les moustiques et la malaria.

Alors que le nombre de cas de polio montait en flèche, la recherche de la cause et du remède s’est intensifiée, tout comme le débat au sein de la communauté médicale scientifique. D’un côté, il y avait les médecins qui guérissaient la polio avec de la vitamine C et reconnaissaient qu’elle était le résultat d’un empoisonnement. De l’autre côté, il y avait ceux qui apportaient des fonds importants à la recherche pour tenter de valider l’hypothèse virale et de disculper les entreprises chimiques.

Alors que l’hypothèse virale, avec tout son argent et le soutien de FDR, puis d’Eisenhower, dominait les médias et le dialogue public, en 1952, il était évident pour quiconque comprenait vraiment la question qu’il s’agissait d’un empoisonnement au DDT. Les gens lavaient leurs fruits avec. Ils installaient du papier peint imprégné de DDT dans les chambres de leurs nouveau-nés. On le pulvérisait par camions entiers sur les enfants dans les piscines et les salles de classe, etc. On a donc commencé à réduire l’utilisation du DDT, sans jamais reconnaître publiquement qu’il en était la cause.

En 1955, le taux de mortalité dû à la paralysie, ou « polio », avait diminué de moitié. C’est à ce moment-là que le vaccin a été introduit. Avec l’introduction du vaccin, le taux de paralysie a de nouveau augmenté, presque exclusivement chez les personnes vaccinées. La photo de la pièce remplie de poumons d’acier est une photo prise lors d’une séance de tournage, et non un véritable service de polio, mais l’idée est basée sur quelque chose qui s’est réellement produit. Des milliers d’enfants ont été paralysés par le vaccin. Ils ont appelé cet événement l’incident Cutter dans le but d’imputer la nouvelle pandémie de paralysie aux vaccins mal fabriqués par Cutter Labs, plutôt qu’à la vaccination en général.

Dans le but de commercialiser rapidement le produit, un célèbre médecin de santé publique, Alton Oschner, qui avait été à l’origine de la mise au point du vaccin, l’a injecté à ses deux petits-enfants sur scène, devant la presse. L’un d’eux est mort le lendemain et l’autre est devenu horriblement paralysé et est décédé quelques années plus tard. Pourtant, le bon docteur a continué à promouvoir le vaccin. Il y était fortement investi. Il avait misé toute sa carrière, très importante et influente, sur le vaccin.

Après avoir réalisé leur erreur, les CDC ont modifié les critères de diagnostic de la polio, qui a pratiquement disparu en 1960. Ils ont choisi de couvrir leurs arrières, de promouvoir un produit qu’ils savaient mortel et de continuer à tuer et mutiler des enfants au lieu de dire la vérité.

Vous voyez, avant l’introduction du vaccin et l’incident Cutter qui a montré clairement à quel point le vaccin était dangereux, toute personne présentant une paralysie flasque aiguë pendant vingt-quatre heures recevait un diagnostic de polio. La plupart des gens commençaient à se rétablir en une ou deux semaines.

Après avoir réalisé ce qu’ils avaient fait, les CDC ont modifié le diagnostic en 1956. Pour obtenir un diagnostic de polio, la personne devait être paralysée pendant deux mois et le CDC devait lui-même trouver le virus de la polio dans les selles du patient.

Quel était le virus de la polio ? Personne ne le savait vraiment, en raison des limites de la technologie que j’ai décrites plus haut. Salk a simplement utilisé trois brins d’ADN qu’il a trouvés dans les selles de garçons en bonne santé comme base pour son vaccin. Vous pouvez en savoir plus à ce sujet dans le livre « Fear of the Invisible« .

Si le CDC ne trouvait pas le virus, la personne recevait un autre diagnostic. Parmi les plus courants, citons la paralysie flasque aiguë, la méningite aseptique, la myélite transverse, le syndrome de Guillain Barre, etc. Si l’on regroupe tous les nouveaux diagnostics de ce que l’on appelait autrefois la polio, on constate que les chiffres sont plus élevés que jamais.

De plus, ils ont depuis recherché le virus de la polio. Ce qu’ils ont découvert, c’est que 99,9 % ou plus des personnes chez qui ils trouvent ces brins d’ADN ne présentent aucun symptôme de maladie. Ces informations figuraient autrefois sur le site Web du CDC. Il y a quelques années, ils ont réduit le nombre de cas publiés sur leur site, mais de nombreuses discussions téléphoniques avec des employés du CDC pour tenter de trouver la preuve de ce changement se sont avérées infructueuses. En même temps, chez la plupart des personnes qui présentent les symptômes autrefois connus sous le nom de polio, on ne trouve pas ces brins d’ADN. Si seulement une personne sur mille porteuse du « virus » incriminé est malade, et que la plupart des personnes malades n’ont pas le « virus », ce n’est pas le « virus » qui a causé la maladie.

L’argument selon lequel les vaccins ont éradiqué la polio et sauvé des millions de vies est faux et construit sur des mensonges racontés pour éviter la responsabilité des décès causés par les bureaucrates gouvernementaux et les scientifiques de l’industrie, pour promouvoir et tirer profit d’un produit qu’ils savaient non seulement inefficace mais aussi mortel, et pour entraîner l’obéissance aux obligations de recevoir des injections dans toute la population.

Ce billet date d’il y a plusieurs années. À l’époque, en 2015, j’ai partagé tous les liens et informations pertinents petit à petit sur ma page face book au fur et à mesure que je les découvrais. Ceci était un résumé de tout cela. Si vous voulez tous les liens et autres informations, vous pouvez les trouver dans le livre que j’ai publié en organisant et en résumant ces informations. Malheureusement, l’imprimerie à laquelle j’ai recours connaît des problèmes de chaîne d’approvisionnement et de personnel, ce qui rend difficile l’obtention de copies imprimées, et j’ai donc mis à disposition la version PDF. Vous pouvez vous rendre sur le site Web ci-dessous pour l’acheter.

www.vaccineprimer.weebly.com

Merci de vous joindre à moi dans cette conversation,

Sincèrement,

Elliott Freed


Texte original

The History Of Polio

Elliott Freed

Jul 31

Something to consider when thinking about polio is the history of it.

It was very rare until 1943. There were a few dozen cases a year around the world in the early 1900s, rising to about 1,000 a year in the u.s. in 1942. In 1943 that number tripled and continued climbing sharply until 1952.

From its first appearance in the late 1800s there was quite the scientific journey to understand what it was and what to do about it. A lot of doctors and scientists quickly recognized it as poisoning. A few were able to successfully treat it as such, recovering their patients with vitamins, et cetera.

At the same time there was a growing cadre of scientists in the employ of the large chemical industries. Obviously many of them were working on more industrial applications but there were also some working on medicine and health research.

When people started showing up with paralysis after exposure to these industrial chemicals the industrial scientists had to deflect blame so they tried to look for an infectious agent. When they couldn’t find any bacteria responsible for it they made up a bogeyman, the virus.

What was a virus? Nobody knew. It was not until the 1940s that they had electron microscopes through which they could see things that small, and they settled on the first thing they found as if it was obviously what they’d been looking for. It was not until the turn of the latest century that they had the imaging technology to see what those things were actually doing. But in the first decade of the 20th century, viruses were presented as the infectious agent causing the poisoning like paralysis that couldn’t be explained by bacterial infection. It was sleight of hand and nobody within the academy since even reads those old papers. They just assume. Certainly no one attempts to repeat those experiments. They’d be laughed out of their jobs for acting like Dr. Frankenstein.

Throughout the early 20th century scientists in the employ of the chemical corporations continued to look for this mysterious infectious agent. When you read their research you realize just what mad scientists they were, and how absolutely pointless their experiments and useless their data. You can journey with these madmen through their mad science by going to pub med, searching for polio, and selecting the option to see the oldest publications first.

They got a big boost when FDR took ill. He’d been up for a few days straight, and then went swimming in frigid waters down stream from an area that had been heavily industrial for centuries. He awoke the next morning with weakness and paralysis and was given the diagnosis of polio. But really he’d been poisoned while in an already weakened state.

He was friends with all the industrialists and what not, and the viral theory was the popular one, the one backed by all the money, so he went with it and, with a friend of his, started the March of Dimes to turn a rare illness into a huge public scare and raise money to look for a cure.

Which leads us to the question, what happened in 1943 that caused the spike in cases of paralysis?

The government agency that was the precursor to the CDC began spraying DDT in an attempt to eradicate mosquitoes and malaria.

As the number of cases of polio skyrocketed the search for the cause and the cure heated up, and so did the debate within the scientific medical community. On the one hand were the doctors who were curing polio with vitamin C and recognizing it as the result of poisoning. On the other hand were the ones who were bringing in big research money in an attempt to validate the viral hypothesis and exonerate the chemical corporations.

While the viral hypothesis, with all its money and the backing of FDR, and later Eisenhower, dominated the media and the public dialogue, by 1952 it was obvious to anybody who really understood the issue that it was DDT poisoning. People were washing their fruit with it. They were putting up DDT infused wall paper in the bedrooms of their newborn infants. They were spraying it by the truckload on kids in swimming pools and school classrooms, etc. So they began pulling back on the use of DDT, without ever acknowledging publicly that it had been the cause.

By 1955 the death rate from paralysis, aka « polio » had dropped by half. That was when they introduced the vaccine. With the introduction of the vaccine paralysis rates once again jumped, almost exclusively in the vaccinated. The photo of the room full of iron lungs is a photo from a filming session, not an actual polio ward, but the idea is based on something that really happened. There were thousands of children who had been paralyzed by the vaccine. They called the event the Cutter incident in an effort to blame the new paralysis pandemic on vaccines improperly manufactured by Cutter Labs, instead of vaccination generally.

In an attempt to rush the product to market a famous public health doctor who had been at the forefront of the push to develop the shot, Alton Oschner, injected it into his two grandchildren on stage in front of the press. One died the next day and the other became horribly paralyzed and died a few years later. Yet the good doctor still pushed the vaccine. He was heavily invested in it. He had staked his entire, very prominent and influential career on it.

Upon realizing their mistake the CDC tweaked the diagnostic criteria for polio and it pretty much disappeared by 1960. They chose to cover their own asses, promote the product they knew was deadly and continue to kill and maim children instead of coming clean.

You see, before the vaccine was introduced and the Cutter incident made it clear how bad the vaccine was, anybody presenting with acute flaccid paralysis for twenty four hours was given a diagnosis of polio. Most people started recovering within a week or two.

Once they realized what they had done, in 1956 the CDC changed the diagnosis. In order to get a diagnosis of polio the person had to be paralyzed for two months and the CDC themselves had to find the polio virus in the stool of the patient.

What was the polio virus? Nobody really knew for sure, due to the limitations of technology I described above. Salk just used three dna strands he found in the stool of healthy boys as the stock for his vaccine. You can read more about that in the book, « Fear of the Invisible. »

If the CDC did not find the virus the person would be given another diagnosis. Some of the common ones are acute flaccid paralysis, aseptic meningitis, transverse myelitis, Guillain Barre Syndrome and others. Lump all the new diagnoses for what was once called polio together and you find the numbers are as high as ever.

Also, they have since been looking for the polio virus. What they have found is, 99.9% or more of people in whom they find those dna strands have no symptoms of illness. This information used to be on the CDC website. A few years ago, they reduced that number published on their website, but numerous phone discussions with CDC employees trying to find the evidence for this change proved fruitless. At the same time, in most people who have the symptoms once known as polio, they do not find those dna strands. If only one in one thousand people with the offending “virus” are ill, and most of the people who are ill do not have the “virus,” it was never the « virus » causing the disease.

The argument that vaccines eradicated polio and saved millions of lives is false and built on lies told to avoid responsibility for the deaths caused by government bureaucrats and industry scientists, to promote and profit from a product they knew was not only ineffective but also deadly, and to train obedience to mandates to receive injections into the entire population.

This was a post from years ago. Back in 2015, I shared all the relevant links and information bit by bit to my face book page as I uncovered it. This was a summary of all that. If you’d like all the links and other info, you can find it in the book I published organizing and summarizing this info. Sadly, the printing company I use is having supply chain and staffing issues, making it difficult to get printed copies, so I’ve made the PDF version available for purchase. You can go to the website below to purchase it.

www.vaccineprimer.weebly.com

Thank you for joining me in the conversation,

Sincerely,

Elliott Freed

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s