Tentative de dissimulation des données DMED par le Pentagone.

Suite de cet article, au sujet des données de facturation médicale fuitées du Ministère de la Défense américain.

Le Pentagone réagit à cette publication en expliquant le plus sérieusement du monde que les données de base (2016-2020) utilisées pour la comparasion avec l’année 2021 étaient faussées par un problème [glitch] informatique. Mes anciens lecteurs se souviendront que ce genre d’excuse surréaliste a déja été employée pour expliquer depuis 2001 la disparition pure et simple de 21 trillions de dollars du budget de l’armée. On se souviendra aussi de la tendance à utiliser les forces armées comme cobaye pour ensuite en nier les conséquences, notamment lors de la guerre du Golfe, où les effets secondaires du vaccin contre l’anthrax avaient été rebaptisés Gulf War Syndrome.

Première remarque, on nous prend vraiment pour des cons, ce qui n’est pas un scoop. On a encore droit au niveau mensonge de gosse – encore plus énorme que le coup du passeport du terroriste intact après le 11 septembre. Deuxièmement, ce n’est pas ici Pfizer qui ment sur la qualité de son produit, ni une vaseuse histoire d’espion chinois ou de hackers russes qui auraient compromis/falsifié des données informatiques, c’est le Pentagone lui-même qui camoufle des informations cruciales pour la sécurité nationale des Etats-Unis.

Petite mise à jour sur la situation Russie-Ukraine: l’armée russe vient de déplacer 5.200 wagons de matériel militaire. Pour donner une idée, c’est le double du record précédent de 2.600 wagons. Si les analystes non-alignés, qui nous expliquent que c’est juste un exercice, ont raison – et donc qu’il n’y aura pas d’invasion – c’est une démonstration de force assez inédite, qui suffirait peut-être à détruire toute notion de supériorité tactique de l’OTAN.

Dans le cas contraire, le moment pour une intervention militaire ne serait pas tellement mal choisi. Non seulement la menace de sanctions économiques n’a strictement aucun poids mais on peut imaginer en se basant sur les données de l’article ci-dessous, que l’armée US se trouve dans un état épouvantable (détaillé dans le rapport du Lieutenant Colonel Theresa Long), situation qui n’est pas sans rappeler ce qu’avait théorisé le Dr Merritt il y a un an à propos du virus: une guerre de cinquième génération, avec la nuance que ce n’est pas l’ennemi qui déploie l’arme furtive sur la cible mais sa propre autorité militaire. Ça ferait donc partie du processus de démantèlement des Etats-Unis, organisé de l’intérieur. C’est ce que constate Jim Stone dans cet article et ce que confirme Catherine Austin-Fitts dans celui-ci.

La suite des événements nous éclairera à ce sujet.

Pendant ce temps, on a droit aux deux narratifs d’usage, les pro- et les anti-, dont l’objectif est de nous vendre une opposition entièrement fabriquée entre peuples essentiellement similaires, qui auraient tout pour vivre en paix s’ils n’étaient pas manipulés depuis le sommet, un peu comme les Français et les Allemands lors des deux précédentes « guerres mondiales », voulues et financées des deux côtés par la Banque.

Source.


Traduction

Les données DMED des lanceurs d’alerte de Renz révèlent des pics incroyablement inquiétants de lésions dues aux vaccins dans tous les domaines.

Augmentation de 279% des fausses couches
Augmentation de 487% des cas de cancers du sein
Augmentation de 1048% des cas de lésions du système nerveux
Augmentation de 155 % des cas de malformations congénitales
Augmentation de 350% des cas d’infertilité masculine
Augmentation de 369% des cas de cancer du testicule
Augmentation de 2181% des cas d’hypertension artérielle
Augmentation de 664% des cas de tumeurs malignes
Augmentation de 680% des cas de sclérose en plaques
Augmentation de 551 % des cas de syndrome de Guillain-Barré
Augmentation de 468% des cas d’embolie pulmonaire
Augmentation de 302% des cas de tachycardie
Augmentation de 452% des cas de migraine
Augmentation de 471% des cas d’infertilité féminine
Augmentation de 437% des cas de troubles de la fonction ovarienne
Augmentation de 269% des cas d’infarctus du myocarde
Augmentation de 291% des cas de paralysie de Bell
Augmentation de 467% des cas d’embolie pulmonaire

Lors du panel organisé par le Sénateur Ron Johnson intitulé Covid-19 : A Second Opinion, l’avocat Tom Renz a révélé des informations provenant de la Base de Données d’Epidémiologie Médicale de la Défense (Defense Medical Epidemiology Database – DMED) qui montrent une augmentation radicale des lésions du personnel militaire depuis que les injections du vaccin Covid-19 ont été imposées à l’armée américaine. Regardez l’intégralité du panel du Sénateur Johnson ici

L’avocat Tom Renz déclare : « Les données des lanceurs d’alerte, cette base de données DMED, ont fourni un genre de groupe de contrôle. Il s’agit de dossiers militaires remontant à plusieurs années qui attribuent des codes médicaux pour divers problèmes médicaux auxquels nos militaires sont confrontés, comme des cancers, des fausses couches, des troubles neurologiques, etc. Ces dossiers fournis par trois médecins militaires, des héros à mes yeux, constituent un historique de ce qu’était la santé des militaires américains avant 2021, année de la sortie du vaccin Covid. Ce que nous voyons est assez troublant. De 2016 à 2020, toutes les fluctuations des conditions médicales restent cohérentes. Mais en 2021, lorsque la variable du vaccin est imposée, le nombre de cancers, de fausses couches, d’infertilité, etc. augmente de plusieurs centaines à plusieurs milliers de pour cent. Permettez-moi d’être très clair. Ces vaccins blessent et parfois même tuent nos militaires, et ceux qui, dans le public, se laissent convaincre par le slogan « sûr et efficace ». Ces chiffres le prouvent sans l’ombre d’un doute ».

Depuis les révélations de Renz au panel du Sénateur Johnson, plusieurs médias ont relayé ces données accablantes.

Horowitz: Des dénonciateurs partagent des données médicales du Ministère de la Défense qui ouvrent grand le débat sur la sécurité des vaccins – TheBlaze

L’avocat Thomas Renz: les fausses couches et les cancers ont augmenté de 300%, les problèmes neurologiques de 1000% au cours de l’année écoulée ‘ American Greatness (amgreatness.com)

Choc: RENZ DÉVOILE D’AUTRES DONNÉES DES LANCEURS D’ALERTE A PROPOS DES EFFETS DU VACCIN SUR OAN-TV AVEC DAN BALL (rumble.com)

Nous avons vu l’aiguille et les dégâts causés – American Thinker

DMED change la donne en matière de sécurité des vaccins – Ricochet

L’avocat Thomas Renz: les fausses couches et les cancers ont augmenté de 300 %, les problèmes neurologiques de 1000% l’année dernière – The Ohio Star

Une semaine plus tard, une fois la vérité accablante révélée, le DOD et la Trusted News Initiative, ainsi que les organisations de fact checking ont décidé de tenter de manipuler les chiffres pour dissimuler la vérité: les vaccins sont mortels et causent des lésions graves à des taux alarmants. L’avocat Renz déclare: « Pour croire ces tout nouveaux chiffres du DOD, il faut croire que le DOD a sous-déclaré tous les cas dans cette base de données militaire d’environ 20 millions de cas par an, pendant 5 ans. Ils, le DOD, prétendent maintenant qu’ils ont sous-déclaré les cas de 1000% pendant 5 ans. » Renz ajoute « Oui, mes amis, c’est à cela que ressemble une dissimulation. »

Horowitz: Un porte-parole militaire affirme que 5 années aléatoires du système de surveillance médicale du DOD ont été affectées par un énorme glitch – TheBlaze

Politifact qualifie de ‘fausses’ les données médicales chocs du DoD en raison d’un ‘problème dans la base de données’ ‘ American Greatness (amgreatness.com)

Les tentatives de dissimulation des fact checkers

PolitiFact: Les chiffres étaient basés sur des données erronées, selon un porte-parole de l’armée.

Fact check: Le Pentagone affirme que les chiffres des lésions causées par le vaccin COVID n’étaient pas basés sur des données exactes.

Vous trouverez ci-dessous une comparaison côte à côte des chiffres fournis par nos lanceurs d’alerte à l’avocat Tom Renz, et des nouveaux chiffres mis à jour par le DOD.

Les graphiques datés du 19 janvier 2022 [à gauche], qui montrent d’énormes pics de lésions en 2021, sont les données originales authentiques des lanceurs d’alerte.

Les graphiques datés du 31 janvier 2022 [à droite] sont les nouveaux chiffres créés par le Ministère de la Défense qui ont modifié 5 années de données pour cacher la vérité.

Par exemple :


Texte original

Renz Whistleblowers DMED DATA Reveals Incredibly Disturbing Spikes in Vaccine Injuries Across the Board

279% SPIKE in Miscarriages
487% SPIKE in Breast Cancer
1048% SPIKE in the Nervous System
155% SPIKE in Birth Defects
350% SPIKE in Male Infertility
369% SPIKE in Testicular Cancer
2181% SPIKE in Hypertension
664% SPIKE in Malignant Neoplasms
680% SPIKE in Multiple Sclerosis
551% SPIKE in Guillain-Barre Syndrome
468% SPIKE in Pulmonary Embolism
302% SPIKE in Tachycardia
452% SPIKE in Migraines
471% SPIKE in Female Infertility
437% SPIKE in Ovarian Dysfunction
269% SPIKE in Myocardial infarction
291% SPIKE in Bell’s palsy
467% SPIKE in Pulmonary Embolism

At Senator Ron Johnson’s panel Covid-19: A Second OpinionAttorney Tom Renz revealed Whistleblower information from the Defense Medical Epidemiology Database (DMED) which showed a radical increase in injury to military personnel since the Covid-19 vaccine injections were demanded of the U.S. Military.  Watch Entire Sen. Johnson Panel Here

Attorney Tom Renz says “The Whistleblower data, this DMED database, has provided a control group of sorts. It’s military records dating back several years that supply medical codes for various medical issues that our military face such as cancers, miscarriages, neurological disorders etc. These records provided by three military doctors, heroes in my world, show a historical baseline of what the health of the American military was like before 2021, the year the Covid vaccine was released. What you see is quite disturbing. From 2016 to 2020 all variations of medical conditions stay consistent. But in 2021, when the variable of the vaccine is mandated, the spike in cancers, miscarriages, infertility, you name it, jumps by factors of hundreds to thousands of percent. Let me be crystal clear. These vaccines are injuring and sometimes even killing our military, and those in the public that are buying the ‘safe and effective’ marketing. These numbers prove it beyond a shadow of a doubt.”

Since Renz revelations at Senator Johnson panel, several news outlets have been reporting this damning data.

Horowitz: Whistleblowers share DOD medical data that blows vaccine safety debate wide open – TheBlaze

Lawyer Thomas Renz: Miscarriages and Cancers Up 300%, Neurological Problems Up 1000% in Past Year › American Greatness (amgreatness.com)

Shocking: RENZ UNLOADS MORE VACCINE INJURY WHISTLEBLOWER DATA ON OAN-TV WITH DAN BALL (rumble.com)

We’ve seen the needle and the damage done – American Thinker

DMED Is a Game-changer on Vaccine Safety – Ricochet

Lawyer Thomas Renz: Miscarriages and Cancers Up 300 Percent, Neurological Problems Up 1000 Percent in Past Year – The Ohio Star

A week later, once the damning truth was revealed, the DOD and the Trusted News Initiative, as well as Fact Check organizations decided to attempt to manipulate the numbers to cover-up the truth; the vaccines are deadly and cause severe injury at alarming rates. Attorney Renz says “To believe these brand-new DOD numbers you have to believe that the DOD under-reported all cases on this military database by around 20 million per year, for 5 years. They, the DOD, are now claiming that they have been underreporting cases by 1000% for 5 years.”
Renz adds “Yes, my friends, this is what a cover-up looks like.”

Horowitz: Military spokesman claims 5 random years of DOD medical surveillance system were plagued by a giant glitch – TheBlaze

Politifact Rates Shocking DoD Medical Data as ‘False’ Because of a ‘Glitch in the Database’ › American Greatness (amgreatness.com)

The Cover-up Stories from the Fact Checkers

PolitiFact | Numbers were based on faulty data, military spokesperson says
Fact Check: DOD Whistleblowers’ ‘Mind Blowing COVID Vaccine Injury Numbers’ Were NOT Based On Accurate Data, Pentagon Says | Lead Stories

Below you will find a side-by-side comparison of the numbers our Whistleblowers gave Attorney Tom Renz, and the new updated numbers the DOD created.
The graphs dated 1/19/2022 which show huge spikes in injuries in 2021 are the original Whistleblower authentic data.

The graphs dated 1/31/2022 are the new DOD creative numbers which changed 5 years’ worth of data to hide the truth.

 For Example:

Un commentaire sur “Tentative de dissimulation des données DMED par le Pentagone.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s